Zinédine Zidane (Real Madrid) et Pep Guardiola (Manchester City) possèdent déjà un gros palmarès d'entraîneur. (B. Cremel/L'Équipe)
Espagne - Real

Zinédine Zidane (Real Madrid), plus beau palmarès des entraîneurs en activité ?

Zinédine Zidane a remporté, jeudi, une deuxième Liga avec le Real Madrid. Auréolé aussi de trois Ligues des champions, le Français possède déjà l'un des plus beaux palmarès, en tant qu'entraîneur, au niveau européen, parmi les techniciens actuellement en activité. Banc d'essai.

Zizou, c'est fou !

Si l'on prend en compte les titres majeurs obtenus dans son pays ou au niveau international, l'entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane est parti sur un rythme incroyable, que ses homologues des grands Championnats du Vieux Continent ont bien du mal à suivre.
Alors qu'il vient de fêter ses 48 ans, et qu'il ne comptabilise que trois saisons en demie en tant qu'entraîneur n°1, toutes au Real Madrid (parti en 2018, il a été rappelé en mars 2019), il a déjà remporté deux Liga (2017, 2020) et, surtout, trois Ligues des champions (2016, 2017, 2018)... en attendant la fin de l'actuelle édition, qui aura lieu au mois d'août, en raison de la pandémie de coronavirus.

lire aussi

Guardiola donne le la

Au même âge que Zidane, ou presque (49 ans), Pep Guardiola possède également un palmarès remarquable, qu'il a forgé, lui, dans trois clubs et autant de pays. Salué pour sa philosophie de jeu, le Catalan s'est d'abord distingué au FC Barcelone, club qui a forgé son identité dès la Masia. C'est à la tête des Blaugrana qu'il a remporté deux Ligues des champions (2009, 2011), mais aussi trois Liga (2009, 2010, 2011) et deux Coupes du Roi (2009, 2012). Tout ça en quatre saisons !
Pep Guardiola a remporté deux Ligues des champions au Barça. (Mark Leech/OFFSIDE/PRESSE SPORTS/Presse Sports)
Pep Guardiola a remporté deux Ligues des champions au Barça. (Mark Leech/OFFSIDE/PRESSE SPORTS/Presse Sports)
Précoce, il a commencé sa moisson à 38 ans, contre 44 pour Zidane. Ensuite, Guardiola n'a plus gagné en Europe, mais dans les Championnats qu'il a fréquentés, soit en Allemagne où il a été trois fois champion avec le Bayer Munich (2014, 2015, 2016) et remporté trois Coupes (2014, 2016), ou en Angleterre, où il a été deux fois champion avec Manchester City (2018, 2019), décroché une Cup (2019) et trois Coupes de la Ligue (2018, 2019, 2020).
On attend donc, avec impatience, le huitième de finale retour de la Ligue des champions entre le Real de Zidane et le City de Guardiola, le 7 août, en Angleterre (2-1 pour Manchester, à l'aller).

Mourinho, le « Special Two »

Un fait est avéré, avant même le terme de cette saison à rallonge, José Mourinho ne gagnera rien, cette année. À 57 ans, l'entraîneur de Tottenham possède néanmoins un palmarès impressionnant, nourri dans quatre pays. Le sien, pour commencer, puisqu'avec le FC Porto, il a remporté deux championnats lusitaniens (2003, 2004), une Coupe nationale (2003), une Ligue Europa (2003) et une Ligue des champions (2004), tout jeune quadragénaire.

lire aussi

Contre Galatasaray, le soir où le destin de Zinédine Zidane au Real Madrid a basculé
Il a aussi décroché trois Championnats d'Angleterre (2005, 2006, 2015), trois Coupes de la Ligue (2005, 2007, 2015) et une Cup (2007) avec Chelsea, ainsi qu'une Ligue Europa et une Coupe de la Ligue avec Manchester United, en 2017. En Italie, il a réussi le triplé Ligue des champions, Scudetto et la Coupe avec l'Inter Milan, en 2010, un an après avoir déjà été champion. Puis, le Real Madrid lui a permis de remporter la Coupe d'Espagne (2011) et la Liga (2012). Avec donc deux C1 et deux C3, l'autoproclamé « Special One » est, d'une autre (belle) manière, un « Special Two ».

Klopp complète le quatuor

Auteur d'un travail remarquable à Liverpool depuis son arrivée (2015), l'entraîneur allemand (53 ans) appartient à la caste privilégiée des techniciens vainqueurs de la Ligue des champions, qu'il a soulevée avec les Reds, la saison passée. S'il ne pourra récidiver dans quelques semaines, il vient aussi de ramener le titre de champion d'Angleterre sur les bords de la Mersey, après trois décennies de disette.
Personnage charismatique, Jürgen Klopp s'était préalablement révélé dans son pays, remportant notamment deux fois la Bundesliga avec le Borussia Dortmund (2011, 2012), ainsi qu'une Coupe d'Allemagne (2012). Et il avait déjà goûté à une finale de Ligue des champions, en 2013, perdue contre le Bayern Munich (1-2). Bref, il mérite bien de figurer dans le quatuor d'honneur de ce classement du mérite.
Après la C1 en 2019, Jürgen Klopp soulèvera cette année le trophée de la Premier League. (Paul Chesterton/Focus Images/EXPA/PRESSE SPORTS/Presse Sports)
Après la C1 en 2019, Jürgen Klopp soulèvera cette année le trophée de la Premier League. (Paul Chesterton/Focus Images/EXPA/PRESSE SPORTS/Presse Sports)

Massimiliano, Antonio, Diego et les autres

Derrière ce quatuor star, on peut relever quelques noms d'entraîneurs ayant également un palmarès impressionnant sur le Vieux Continent, mais privés de Ligue des champions, le Graal de tout technicien de très haut niveau. C'est le cas de Massimiliano Allegri, qui a été six fois champion d'Italie, avec l'AC Milan (2011) puis la Juventus Turin (2015, 2016, 2017, 2018, 2019). Mais il n'a pas réussi à ramener la C1 dans le Piémont, « seulement » finaliste en 2015 et 2017.
Diego Simeone a lui aussi connu les affres d'une double « défaite » dans le nec plus ultra des compétitions de clubs, en Europe. L'Argentin a échoué en finale, avec l'Atlético de Madrid, en 2014 et 2016. Mais il a soulevé deux Ligues Europa avec les Colchoneros, en 2012 et 2018, sans oublier une Coupe d'Espagne (2013) et une Liga (2014), ce qui est remarquable quand on connaît la concurrence locale.
L'Atlético de Madrid de Diego Simeone a soulevé la Ligue Europa en 2018. (A. Mounic/L'Équipe)
L'Atlético de Madrid de Diego Simeone a soulevé la Ligue Europa en 2018. (A. Mounic/L'Équipe)
Enfin, Antonio Conte n'a obtenu de résultats que domestiques, puisque l'Italien a gagné trois fois la Serie A avec la Juventus Turin (2012, 2013, 2014), avant de se distinguer en Angleterre, sous les couleurs de Chelsea, avec une Premier League (2017) et une Cup (2018).
De leur côté, des entraîneurs comme Lucien Favre (Borussia Dortmund) ou Hans-Dieter Flick (Bayern Munich) n'ont également gagné qu'à la maison. À l'inverse de Maurizio Sarri, pour l'instant seulement sacré sur le plan européen, puisqu'il a remporté la Ligue Europa, avec Chelsea (2019). Mais il y a de grandes chances qu'il soit champion d'Italie, dans quelques jours, avec la Juventus Turin.

voir aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max