11e minute : à l'affût après un tir de De Bruyne dévié par Florenzi, Riyad Mahrez (à gauche) ouvre le score d'un tir du droit. (P.Ellis/AFP)
Ligue des Champions - Demies

Revue de presse : la presse anglaise célèbre Manchester City et Riyad Mahrez, et tacle le PSG qui «a perdu la tête»

La presse anglaise salue mercredi matin la qualification de Manchester City pour la finale de la Ligue des champions, tandis qu'en Espagne, on s'interroge sur l'avenir du duo Neymar-Mbappé.

Double tombeur du Paris-SG, Manchester City disputera sa première finale de Ligue des champions, le 29 mai prochain à Istanbul. Après la seconde victoire mancunienne aux dépens du PSG (2-0), acquise mardi soir à l'Etihad Stadium grâce à un doublé de Riyad Mahrez, la presse britannique place à la Une de ses pages sport les héros de Pep Guardiola. Plusieurs journaux majeurs ont opté pour un jeu de mot entre Mahrez et «Marvel» («Merveille») comme le Mirror, le Daily Star ou le Daily Telegraph («Mah-vels !») qui célèbre la première finale continentale de City en 51 ans. «Istanbul, on arrive, lâche le Mirror. C'est un bond de géant pour Pep (Guardiola), le doublé de Mahrez et le brio de Dias ont rendu fou Neymar et le PSG.»

«City a absorbé tout ce que le PSG pouvait tenter et cela a failli devenir une déroute après le deuxième but de Mahrez et le carton rouge»

Le prestigieux Times se souvient du match aller fondateur. «Quoi que les joueurs de Manchester City fassent dans leur carrière, il y aura toujours Paris. Ils auront toujours le souvenir de la façon dont ils ont répondu avec autant de caractère que d'intelligence au Parc des Princes, éteignant les étoiles Neymar et Kylian Mbappé, faisant un grand pas vers la finale de la Ligue des champions. Ils auront toujours le souvenir de la croyance absolue qu'ils ont tenue de leur inspirant manager Pep Guardiola, et cela tiendra toujours, à cause de la manière dont il a de nouveau renversé la vapeur dans un match, fait des changements dans la tête, l'approche et le sentiment personnel. Ils se souviendront aussi du lien qu'ils avaient les uns avec les autres à Paris, de leur collectif qui a fini par submerger l'individualité de leurs adversaires», écrit le quotidien anglais.

A lire :
-Le PSG ne la méritait pas
-Les notes de City-PSG
-Sans Mbappé, Paris n'y arrive pas
-Mahrez, le bourreau des Parisiens
-Verratti : «On va essayer jusqu'à la mort»
-Pochettino : «Je me sens fier»
-Herrera : «L'arbitre a dit «Fuck off» à Paredes»
-Guardiola : «On est en finale et ça veut dire beaucoup»


Pour le Guardian, «le PSG a perdu la tête». «City a commis quelques erreurs en première période, Neymar et Di Maria ont vacillé», écrit le journal qui évoque la frustration de Mauricio Pochettino dont le «produit final de l'équipe était pauvre». «City a absorbé tout ce que le PSG pouvait tenter et cela a failli devenir une déroute après le deuxième but de Mahrez et le carton rouge» de Di Maria, est-il ajouté.

Le dernier match de Neymar et Mbappé «avec le maillot parisien en Coupe d'Europe ?»

De son côté, l'Espagne attend l'autre demi-finale qui concerne le Real Madrid, en déplacement sur la pelouse de Chelsea, mercredi soir. «Mahrez condamne le PSG», titre cependant en petit sur sa une Marca qui évoque le duo Neymar-Mbappé défaillant lors de cette demi-finale. «Neymar et Mbappé doivent quitter le PSG pour gagner la Ligue des champions», écrit le journal ibérique. «Aucun des deux n'a encore signé de prolongation et cette élimination ne les aide pas à conclure l'affaire, poursuit Marca qui s'interroge sur l'avenir des deux stars parisiennes alors que le Real est intéressé par le Français depuis longtemps. Pendant ce temps, Madrid, Barcelone et compagnie frappent à la porte. Les déceptions n'aident jamais à prêter allégeance... (...) Était-ce leur dernier match avec le maillot parisien en Coupe d'Europe ?» «Neymar dehors», titre de son côté le quotidien catalan Sport qui évoque très souvent un éventuel retour au FC Barcelone du Brésilien qui «pourrait décider de conclure son cycle à Paris après l'échec européen».En Italie, où il est essentiellement question de José Mourinho, dont la nomination surprise à la tête de l'AS Rome a été annoncée mardi pour trois ans, La Gazzetta dello Sport salue la qualification mancunienne et la splendide série de onze victoires et un seul nul, et de vingt-cinq buts inscrits (quatre encaissés) des Citizens cette saison en C1. «City est mûr et prêt pour la grande finale», concède la Corriere dello Sport.

Emmanuel Langellier

Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions sur francefootball.fr
Réagissez à cet article
500 caractères max
Le_sage 6 mai à 8:32

j'ai du mal à comprendre le carton rouge pour di maria selon le peu d'image que j'ai vu. J'ai même l'impression que fernandhino fait plus d'anti jeu qu'autre chose. Un gest d'anti jeu donne un carton jaune. c'est pas un peu bizarre ?

Charbey 5 mai à 16:40

Et Fernandinho qui n a reçu aucun carton...

voir toutes les réactions
ADS :