Soccer Football - Serie A - Napoli v AS Roma - Stadio San Paolo, Naples, Italy - November 29, 2020 Napoli's Lorenzo Insigne celebrates scoring their first goal while paying tribute to Diego Maradona REUTERS/Ciro De Luca (Reuters)
Italie - 9e journée

Naples a fait le spectacle pour Diego Maradona face à l'AS Roma (4-0)

Ce dimanche soir, Naples s'est imposé aisément contre l'AS Roma (4-0). Festival offensif au San Paolo, marqué par de nouveaux hommages à Diego Maradona.

Naples ne pouvait pas conclure la semaine d'une autre manière pour rendre hommage à Diego Armando Maradona. Vainqueurs jeudi contre Rijeka (2-0), les Napolitains ont récidivé ce dimanche soir. Opposés à l'AS Roma, les hommes de Gennaro Gattuso ont dominé leur sujet (4-0) et reviennent à hauteur de leur adversaire du jour au classement (6e place). Dans une rencontre qui a eu du mal à démarrer, les pensées étaient avant tout pour El Pibe de Oro. Les coéquipiers de Kalidou Koulibaly ont multiplié les belles actions pour l'ancienne gloire du stade San Paolo. Évoluant avec un maillot rayé bleu et blanc - édité spécialement pour l'occasion -, rappelant très fortement celui de l'Argentine 1986, les locaux avaient tout d'abord déposé une gerbe, par l'intermédiaire de leur capitaine Lorenzo Insigne, devant chaque virage de l'enceinte peu avant l'échauffement.

Lorenzo Insigne a montré la voie

A l'image d'une ville meurtrie par le décès de l'un des plus grands joueurs de l'histoire, le dernier vainqueur de la Coupe d'Italie a effectué une minute d'applaudissements au côté d'un maillot floqué du numéro 10 «Maradona» posé sur le rond central quelques secondes avant le coup d'envoi. Puis, l'arbitre de la rencontre a arrêté le match à la 10e minute de jeu, et ce pendant une minute, afin que les joueurs puissent de nouveau applaudir la légende de l'Albiceleste. Une séquence chargée en émotion dans un stade qui aurait mérité d'être plein pour que la cérémonie soit grandiose.

Sur le terrain, pas grand-chose ou presque. Il aura fallu un coup franc pour illuminer une partie terne et pauvre en occasions. Et comme l'histoire est bien faite, c'est le capitaine qui a montré la voie, comme l'a réalisé Maradona 30 ans auparavant, année du dernier titre de champion pour Naples. Légèrement excentré aux 20 mètres, Lorenzo Insigne envoyait une merveille de frappe enroulée (1-0, 31e). L'attaquant de 29 ans a ensuite brandi le maillot de Maradona pour une célébration tout en sobriété. Plus à l'aise après l'ouverture du score, les Napolitains se sont ensuite créés des opportunités avec Dries Mertens (43e) et Hirving Lozano (49e). Acculés dans leur camp, les Romains ont logiquement encaissé un deuxième but sur une frappe croisée aux 20 mètres de Fabian Ruiz (2-0, 65e). Jamais deux sans trois, Dries Mertens marquait à son tour en reprenant le ballon mal dégagé par le portier adverse (3-0, 81e). Avant que Matteo Politano ne conclue la soirée en beauté sur une action individuelle de grande classe (4-0, 87e). Magnifique succès des Napolitains et de leur coach Gattuso. Par ailleurs, l'ancien entraîneur du Milan signe sa 50e victoire en 93 rencontres sur le banc du Napoli. Deuxième succès cette semaine, Diego peut être fier de là où il est.

Paul Giffard
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :