Moussa Diaby (Leverkusen) u000dLeverkusen, 26.09.2020, Fussball Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - RB Leipzig *** Local Caption *** (ThorstenWagner/WITTERS/PRESSE/PRESSE SPORTS)
Ligue Europa - Leverkusen

Moussa Diaby (Bayer Leverkusen), ascension en toute discrétion

Joueur inamovible du Bayer Leverkusen de Peter Bosz, Moussa Diaby affronte l'OGC Nice ce jeudi en phase de poules de la Ligue Europa. L'occasion pour l'ailier de 21 ans de montrer au public français qu'il a franchi un cap outre-Rhin.

Sans aucun bruit ou presque, il fait son chemin. Titulaire indiscutable au Bayer Leverkusen, récent cinquième de la dernière édition de la Bundesliga, Moussa Diaby va retrouver un club français ce jeudi, en affrontant Nice lors de la phase de groupes de la Ligue Europa. L'occasion pour le public tricolore de constater les progrès du titi parisien. Très apprécié outre-Rhin par le public et les observateurs, l'international Espoirs a conquis le championnat d'Allemagne en l'espace d'une saison. Loin de l'agitation médiatique causée par un Jadon Sancho, le joueur de 21 ans adopte un style plus discret pour atteindre son objectif : celui de rejoindre une grande écurie européenne.
- Toute l'actualité de la Ligue Europa

A l'image de nombreuses jeunes promesses françaises, Diaby a ainsi décidé de rejoindre l'Allemagne pour se développer à l'été 2019. Loin des strass et paillettes de la vie parisienne, il a préféré la sobriété et le labeur d'une ville industrielle comme Leverkusen. Pourtant, rien n'était gagné à son arrivée. Le joueur également passé par Crotone sortait certes d'une saison encourageante avec le PSG (4 buts et 7 passes décisives en 34 apparitions). Mais il débarquait dans une équipe où la concurrence était féroce devant, avec un secteur offensif bien fourni (Havertz, Bellarabi, Bailey, Volland, Wirtz...).

Joueur de la saison !

«A son arrivée, je pensais qu'il serait le remplaçant de Leon Bailey» avance Tobias Ahrens, journaliste pour le magazine allemand 11 Freunde. Dans une saison où le Bayer jouait la Ligue des champions, il était une option dans la rotation de Peter Bosz. Il fallait également qu'il s'adapte au système de Bosz, ce qui n'est jamais simple. Mais quand il a disputé son premier match en tant que titulaire face à Fribourg en novembre, il a dépassé Bailey qui n'a pas été en mesure d'afficher le même niveau de performance». Face au club de son compatriote Jonathan Schmid, l'ancien Parisien va briller par sa vitesse et inscrire son premier but en Allemagne lors du match nul de siens (1-1). Dès lors, il devient un titulaire en puissance dans l'esprit de Bosz. Au final, Diaby marquera 5 buts et délivrera le même nombre de passes décisives au cours d'une exercice 2019-2020 abouti. Il sera même élu joueur de la saison par les supporteurs avec 26.9% des votes, devançant ainsi un joueur tel que Kai Havertz et ses 25%.
Phénomène sur le terrain, l'ailier l'est aussi devenu quelque peu à son insu sur les réseaux sociaux. Sa photo de lui après une visite médicale est devenue un meme repris par de nombreux fans du club allemand sur Twitter. Beaucoup l'arborent en photo de profil. Diaby a même son propre hashtag sur les réseaux, le #DiabyArmy, auquel il ne manque pas de répondre pour s'en amuser.
«Il n'a pas le caractère d'un leader. Mais j'espère qu'il va continuer sa progression cette saison»
«Il est très populaire auprès des fans depuis ses débuts» explique Daniel Mituta, journaliste pour Bild. «En Allemagne, il apparait comme un mec très sympa, plutôt marrant, qui aime faire des blagues en dehors du terrain. Mais il ne fait pas la Une des journaux pour ses extravagances comme peut le faire Jadon Sancho. Il apparait comme très concerné par sa carrière et donne la priorité au football.» Cette saison, Moussa Diaby est appelé à prendre plus d'ampleur au sein du Bayer Leverkusen. Avec le départ de Kai Havertz à Chelsea, c'est un gros vide qui est laissé dans le secteur offensif du Werkself. Et le jeune Français doit passer un cap pour aider son équipe. «Il n'a pas le caractère d'un leader. Mais j'espère qu'il va continuer sa progression cette saison» souhaite Timo Schwarz, supporteur du club et créateur du Bayer 04 Blog. Il est bon dribbleur, très rapide et peut changer le cours d'une rencontre sur une action individuelle. Mais il doit encore travailler sur ses prises de décisions offensives qui ne sont pas toujours judicieuses. Même s'il a déjà beaucoup évolué, notamment sur ses replis défensifs, il doit encore travailler

Marge de progression

Pour atteindre son objectif, Moussa Diaby sait donc ce qui lui reste à faire. «Il a également un axe de progression sur ses frappes et sa finition» ajoute Daniel Mituta. Très discret, l'ancien Parisien devra se montrer plus juste dans le dernier geste pour taper dans l'œil d'un grand club. Dès jeudi face à l'OGC Nice ? C'est en tout cas l'occasion parfaite pour faire parler de lui en France et notamment au PSG, son club de cœur dans lequel il aimerait revenir un jour dans la peau d'un titulaire. - B. D.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :