Allemagne

Le Borussia Dortmund gagne la Coupe d'Allemagne contre le RB Leipzig

Grâce à des doublés de Jadon Sancho (5e, 45e) et d'Erling Haaland (28e, 88e), le Borussia Dortmund a tranquillement remporté (4-1) sa cinquième Coupe d'Allemagne, jeudi, contre un RB Leipzig qui n'a réagi que trop timidement, par Dani Olmo (72e).

L'absence d'Erling Haaland, victime d'une béquille, n'avait pas empêché son équipe du Borussia Dortmund d'atomiser Holstein Kiel (D 2, 5-0) en demi-finales de la Coupe d'Allemagne, ni de dominer le RB Leipzig (3-2), déjà, en Bundesliga, samedi dernier, dans un match capital pour la course à la Ligue des champions.

lire aussi

Le film de RB Leipzig-Borussia Dortmund
Mais le prodige norvégien (20 ans) a quand même démontré qu'il restait indispensable en réussissant, avec un autre prodige, anglais lui (Jadon Sancho, 21 ans), une véritable démonstration de force lors de cette finale de la « DFB Pokal », au stade olympique de Berlin.
Présent à l'avant-dernière passe sur les premier et troisième buts des siens (5e, 45e), inscrits par Sancho (sur des services de Dahoud et Reus), Haaland a surtout carrément ridiculisé le pauvre Dayot Upamecano sur le deuxième (28e), authentique résumé des qualités de ce « Cyborg » insatiable, capable d'allier une puissance dévastatrice à une technique subtile.

lire aussi

Le tableau final de la Coupe d'Allemagne

39 buts cette saison pour Haaland, comme pour Mbappé

Inexistants pendant 45 minutes face à un Borussia déchaîné et d'un implacable réalisme, les hommes de Julian Nagelsmann ont enfin réagi après la pause. Christopher Nkunku, tout juste entré en jeu, a trouvé la barre (46e), puis Sabitzer a buté sur Burki (48e) et Poulsen a tiré à côté (56e). Mais après une balle de 4-0 manquée par Thorgan Hazard, un poil trop court (66e), Dani Olmo a logiquement réduit le score d'une frappe surpuissante du gauche, après une remise de Nkunku (72e). Comme Poulsen (75e), le milieu offensif français, très actif, a frôlé de 2-3 (82e). Mais Dortmund n'a finalement pas tremblé, même si Sancho a raté le triplé qui lui tendait les bras par excès de gourmandise en effectuant un crochet de trop (84e). Car Haaland, lui, n'a pas raté l'occasion de s'offrir aussi son doublé, au terme d'un contre supersonique qu'il a initié et conclu, sur une passe de... Sancho (88e).
Avec un Haaland ainsi auteur de son 39e but (en 39 matches) de la saison (à égalité avec le Parisien Kylian Mbappé, avec lequel il n'a pas fini de se mesurer, sans doute à des hauteurs stratosphériques), le Borussia a remporté tranquillement la cinquième Coupe d'Allemagne de son histoire (après celles de 1965, 1989, 2012 et 2017), en dix finales. Il s'agit du premier trophée du Norvégien avec le BVB. Et peut-être du dernier, sachant qu'il devrait fortement animer le mercato estival.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :