Soccer Football - Bundesliga - Borussia Moenchengladbach v 1. FC Union Berlin - Borussia-Park, Moenchengladbach, Germany - May 31, 2020 Borussia Moenchengladbach's Florian Neuhaus celebrates scoring their first goal with Marcus Thuram, as play resumes behind closed doors following the outbreak of the coronavirus disease (COVID-19) Martin Meissner/Pool via REUTERS  DFL regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video (Reuters)
Allemagne - Gladbach

Florian Neuhaus, clé de voûte magique de Gladbach

Dans le récital offensif du Borussia Mönchengladbach (4-1), Plea et Thuram ont brillé. Grâce notamment à Florian Neuhaus, rampe de lancement d'un milieu polyvalent et résolument tourné vers l'avant.

L'action est audacieuse mais résume assez bien le bonhomme. Placé très bas, le milieu se retrouve en position de dernier défenseur. Un seul but d'avance, mais il tente le dribble pour passer. Et le réussit. Le jeu de Florian Neuhaus, c'est ça. Des prises de risque au service du jeu vers l'avant rapide prôné par Marco Rose. Ce n'est pas un hasard s'il est impliqué sur trois buts des siens. De son poste devant la défense, dans un entrejeu à deux pistons, il guide l'attaque avec dextérité. Mais aussi avec justesse et sérénité. Tant mieux, son rôle reste avant tout de sécuriser sa défense. Mais il impulse, parfois, un souffle nouveau à ses attaquants en apportant le surnombre. Joueur le plus dangereux offensivement contre le Werder mardi, il a encore fait du mal dans ses rushs. C'est l'un d'eux qui débloquait d'ailleurs la situation. Sur une touche consécutive à un centre contré de Marcus Thuram, il mettait le pied sur le ballon, éliminait un défenseur d'une feinte de corps avant d'accélérer pour entrer dans la surface. Frappe, poteau, but (1-0, 17e).
Le tableau de bord offensif garni de Florian Neuhaus (récupérations du ballons et duels gagnés en vert, passes clés en bleu). (L'Equipe)
Le tableau de bord offensif garni de Florian Neuhaus (récupérations du ballons et duels gagnés en vert, passes clés en bleu). (L'Equipe)

Passeur né

S'il finissait un mouvement pour la quatrième fois cette saison, il ne faut pas oublier que sa qualité première, c'est la passe. Un aspect de jeu non-négociable pour être titulaire sous Marco Rose. Pour lui, le jeu doit démarrer très bas. Vous verrez très peu le gardien Yann Sommer envoyer des longs dégagements. Toujours relancer court par la défense. Dans cette ossature, Neuhaus a un rôle primordial, celui de faire le liant entre défense et attaque. Pas étonnant donc de le voir décrocher pour aider à la fluidité de sa défense. Ou même de le voir tenter des passes audacieuses. Celle d'une vingtaine de mètres entre les lignes pour envoyer Plea sur orbite n'était pas bonifiée par Thuram ensuite. Les trois hommes remettaient le couvert à deux reprises, avec plus de réussite.

Lire aussi : Thuram et Plea guident Gladbach
Sur la gauche une première fois, où l'international espoir trouvait Plea dont le centre pour Thuram était millimétré (2-0, 41e). A droite ensuite, pour le même schéma. Une récupération musclée de l'Allemand dans les pieds, un ballon glissé au Français, puis une galette envoyée à l'ancien Guigampais (3-1, 59e). Si Plea émarge à un but et deux passes et Thuram à deux autres buts, c'est aussi grâce au talent de Florian Neuhaus, rouage essentiel dans le fonctionnement d'une équipe de Mönchengladbach irrésistible.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :