La joie de l'entraîneur Marcelo Gallardo et de son joueur Enzo Pérez, gardien de fortune face à Santa Fé. (J. I. Roncoroni/Reuters)
Libertadores

Copa Libertadores : l'incroyable exploit de River Plate, vainqueur sans « vrai » gardien face à Santa Fé

Décimé par le Covid-19 et les blessures, River Plate a réussi un miracle en battant Santa Fe (2-1) en Copa Libertadores : le club argentin n'avait que 11 joueurs à disposition et a surtout dû évoluer avec un joueur de champ dans le but.

C'est un miracle, un vrai, un authentique, de ceux dont les amoureux du club parleront à tout jamais. Il arrive que certains clubs doivent finir un match avec un joueur de champ. River Plate, lui, a dû jouer TOUTE une rencontre sans « vrai » gardien face à Santa Fé, lors de la 5e journée de la phase de groupes de la Copa Libertadores.
Le club argentin était privé de 20 joueurs, atteints par le Covid-19 ou blessés, dont... ses 4 gardiens, touchés par le virus. River avait bien demandé à la Conmebol la possibilité d'ajouter ses 5e et 6e gardiens à la liste des joueurs pouvant prendre part à la compétition en raison de ce contexte particulier, une demande rejetée par l'instance.

Le milieu Enzo Pérez, gardien de fortune

Résultat : la formation de Marcelo Gallardo n'avait que onze joueurs disponibles, ne pouvait donc faire aucun changement, et a dû évoluer tout le match avec un joueur de champ dans le but, en l'occurrence Enzo Pérez. Lui aussi légèrement blessé aux ischios, le milieu de 35 ans s'y est collé, River a joué, et l'exploit s'est produit.
Menant 2-0 après seulement six minutes de jeu grâce à Angileri et Alvarez, River a tenu bon, malgré la réduction du score de l'équipe colombienne à la 73e, et s'est imposé 2-1. Avec ce succès, le club argentin s'est emparé de la place de leader dans le groupe D et a, surtout, réalisé une performance historique à l'image d'Enzo Pérez, auteur de quatre arrêts et élu homme du match d'une rencontre complètement dingue.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :