Soccer Football - UEFA Nations League - League A - Group 2 - Switzerland v Belgium - Swissporarena, Lucerne, Switzerland - November 18, 2018  Switzerland's Haris Seferovic celebrates scoring their fifth goal and completing his hat-trick with Granit Xhaka and team mates  REUTERS/Arnd Wiegmann (Reuters)
Sélection

Van Dijk, Seferovic et Verratti dans notre équipe type de la semaine internationale (2/2)

Après la première série de matches en fin de semaine dernière, voici notre équipe type, en 3-4-3, des rencontres disputées entre dimanche et mardi, que ce soit en Ligue des nations, en éliminatoires de la CAN ou encore en amical.

Gardien

Depuis 65 ans, les États-Unis ne se sont jamais inclinés par plus de deux buts d'écart face à l'Italie. Et le match amical de mardi soir n'a pas fait exception, avec un honorable 0-1 contre la Nazionale, à Genk. Mais cela, les Américains le doivent exclusivement à leur gardien, Ethan Horvath, qui a multiplié les prouesses, ne s'inclinant face à Politano qu'à la toute dernière minute. Jusque-là, le portier était un obstacle infranchissable pour Chiesa, Bonucci, Berardi, Lasagna, Verratti et Grifo.
Van Dijk, héros des Pays-Bas en Allemagne ! (L'Equipe)
Van Dijk, héros des Pays-Bas en Allemagne ! (L'Equipe)

Défenseurs

Après avoir donné la leçon aux Bleus, les Oranje ont obtenu le nul à Gelsenkirchen (2-2) qui les qualifie pour le Final four de la Ligue des nations. Comme la plupart de ses coéquipiers, Virgil Van Dijk a serré les dents pendant plus des trois-quarts du match avant de tout donner dans les dernières encablures. Le défenseur a pesé physiquement avant de frapper d'un plat du pied droit offrant le but de la qualification.

Lire : Comment Virgil Van Dijk s'est imposé comme un des meilleurs du monde à son poste

De leur côté, les Suédois de Victor Lindelöf ont validé leur billet pour l'élite en disposant d'une Russie qu'ils coiffent sur la ligne (2-0). Et c'est le défenseur central de MU qui a inscrit un but en véritable renard des surfaces. Derrière, il n'a rien concédé à Dziuba, l'attaquant russe. À ses côtés, FF titularise Nico Elvedi qui aurait pu, dans un premier temps, figurer dans un flop 11, tant sa prestation était catastrophique dans le premier quart d'heure de Suisse-Belgique, avec le doublé de Thorgan Hazard sur la conscience. Mais le défenseur helvétique a de l'amour propre, du courage et de l'énergie à revendre. Elvedi a ainsi petit à petit remonté la pente et fait barrage aux raids belges. Avant de prendre des initiatives offensives : à l'heure de jeu, il reprenait au premier poteau un centre de Shaqiri pour le 4-2.
Un Marco Verratti impérial face aux Américains.
Un Marco Verratti impérial face aux Américains.

Milieux de terrain

Que ce soit avec Jorginho, son désormais habituel alter-ego de l'entre jeu, ou bien, mardi face aux Etats-Unis, le jeune Sensi, Marco Verratti illumine à la manœuvre. Comme contre le Portugal, il a été partout : en couverture, dans la distribution avec alternance de passes courtes et longues, mais aussi en conclusion des actions. Celso Borges a lui été à la baguette d'une sélection du Costa Rica qui, quatre jours après s'être imposée 3-2 au Chili, a récidivé sur un score identique au Pérou. En Angleterre, l'homme des lignes de but, que ce soit celle de la cage anglaise pour repousser une conclusion de Brozovic, ou celle croate pour égaliser se nomme Jesse Lingard. Entré en cours de jeu, le milieu de MU a donc été décisif dans ce succès britannique face au dernier finaliste du Mondial. Enfin, la qualité de sa prestation permet au Tchèque Jakub Jantko de figurer dans notre milieu. Avec notamment cette splendide passe décisive à Schick pour expédier les voisins de Slovaquie en troisième division de Ligue des nations.

Lire : Notre équipe type de la semaine dernière
Harry Kane a joué les patrons avec les Anglais. (L'Equipe)
Harry Kane a joué les patrons avec les Anglais. (L'Equipe)

Attaquants

Les Mourabitounes de Mauritanie sont entrés dans l'histoire en se qualifiant pour leur première phase finale de la CAN. Une qualification obtenue grâce à une victoire 2-1 sur le Botswana et un doublé d'Ismaël Diakité, l'attaquant de l'US Tataouine (D1 tunisienne). En qualité de capitaine exemplaire, Harry Kane n'a jamais baissé les bras et a largement contribué à la victoire anglaise sur la Croatie. Déjà à l'origine de l'égalisation, c'est son tir du droit qui envoyait l'Angleterre au Final Four ! Enfin, comment ne pas mentionner Haris Seferovic, triple buteur de la belle victoire suisse sur la Belgique (5-2). Et encore, l'attaquant de la Nati s'est procuré deux ou trois autres très grosses occasions...
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :