Matthijs De Ligt, tout juste 20 ans, fait déjà partie des meilleurs défenseurs du monde. (Maurice van Steen/VI IMAGES/PR/PRESSE SPORTS)
Trophée Kopa

Trophée Kopa : De Ligt, le colosse précoce fête ses vingt ans

Capitaine d'une équipe demi-finaliste de la Ligue des champions, transféré pour plus de 75 millions d'euros à la Juventus, Matthijs De Ligt a déjà accompli beaucoup. Il fête aujourd'hui ses vingt ans, déjà installé dans le costume de l'un des meilleurs défenseurs du monde.

La scène se déroule au printemps dernier, sur une estrade dans une rue d'Amsterdam. Devant une foule de supporters, un colosse au visage poupin s'empare du micro et se lance dans un discours enflammé, d'une voix légèrement éraillée. Maillot de l'Ajax sur le dos, Matthijs De Ligt, 19 ans seulement à l'époque, éructe : «Nous avons montré au monde ce qu'est l'Ajax, ce qu'est la ville d'Amsterdam. Nous avons montré à tout le monde ce en quoi nous croyons : le football offensif !» Sous les vivats, le défenseur central musculeux rend hommage à la légende Johan Cruyff, plaçant la fantastique saison de l'Ajax, champion des Pays-Bas et demi-finaliste de Ligue des champions, sous son patronage direct.

Trois mois plus tard, Matthijs De Ligt va fêter ses vingt ans. Il est désormais un joueur de la Juventus de Turin, l'un des défenseurs centraux les plus chers du monde, et un favori naturel pour remporter le Trophée Kopa 2019 qui récompense le meilleur jeune joueur de l'année. Alors que toute l'Europe se l'arrachait, FC Barcelone et Paris Saint-Germain en tête, le meilleur joueur du Championnat des Pays-Bas s'est engagé pour plus de 75 millions d'euros avec la Juventus. Le Néerlandais, qui a intégré le centre de formation de l'Ajax à 9 ans, rejoint l'une des meilleures défenses du monde, qui n'a jamais encaissé plus de 30 buts en Championnat lors des huit précédentes saisons.

Phénomène physique, leader charismatique

Plus jeune capitaine d'une équipe demi-finaliste de la Ligue des champions, De Ligt est un phénomène de précocité, pur produit de la formation ajacide. Arrivé enfant au club, déjà plus grand et surtout plus lourd que ses camarades, le futur capitaine a commencé par travailler, longuement, sur son explosivité. Souvent positionné au milieu, le jeune De Ligt est confronté à des situations difficiles, dans de petits espaces, qui ont forgé ses qualités balle au pied. La perte de son embonpoint a pu, à la fin de l'adolescence, révéler tout le potentiel de ce défenseur central placide, solide au duel et serein à la relance.
Leader par l'exemple, le calme de De Ligt s'est peu à peu révélé dans le rôle de capitaine, meneur d'hommes de la nouvelle génération dorée de l'Ajax. A seulement 17 ans, il haranguait déjà les supporters ajacides présents en tribune à Lyon, en marge d'un match de Ligue Europa. Deux saisons plus tard, le voilà leader de l'équipe frisson de l'année, tour de contrôle défensive et même buteur, comme lorsqu'il qualifie les Néerlandais pour les demi-finales de Ligue des champions, d'une tête rageuse face à sa future équipe, la Juventus.
Avec le maillot des Bianconeri sur le dos, Matthijs De Ligt va désormais devoir relever plusieurs défis : s'imposer dans un nouveau vestiaire loin du cocon ajacide, trouver sa place dans le système de Maurizio Sarri et poursuivre une progression déjà bien entamée, qui pourrait l'emmener au sommet du football mondial. Pour l'heure, l'ancien capitaine de l'Ajax, qui fête ses vingt ans ce mois-ci, s'impose naturellement comme le favori pour recevoir le Trophée Kopa, qui récompense le meilleur jeune joueur de moins de 21 ans. Un seul joueur semble à son niveau en termes de précocité et de responsabilités dans son équipe, et donc capable de lui disputer la récompense : le tenant du titre, Kylian Mbappé.
Réagissez à cet article
500 caractères max
oskare68 12 août à 9:23

Oué bon,ce n'est que du foot,ce n'est pas non plus un prix Nobel...

ADS :