Soccer Football - Euro 2020 Qualifier - Group B - Lithuania v Portugal - LFF Stadium, Vilnius, Lithuania - September 10, 2019  Portugal's Cristiano Ronaldo celebrates scoring their first goal from the penalty spot   REUTERS/Ints Kalnins (Reuters)
Sélections

Ronaldo, Sancho, De Bruyne... L'équipe type européenne de la semaine internationale (2/2)

Voici notre équipe type de la seconde partie de la semaine internationale, sur la base des matches des éliminatoires de l'Euro 2020 de dimanche à mardi. Le onze présenté s'articule autour d'un audacieux 4-1-4-1.

Gardien

Le portier d'Andorre mérite les honneurs en cette semaine internationale. Après avoir défendu avec brio sa cage en Turquie (courte défaite 1-0 des joueurs de la Principauté pyrénéenne), Josep Gomes s'est répété face aux Bleus, mardi soir. Il y a ses interventions sur un tir en pivot de Giroud et une tentative de Coman, sa splendide claquette sur un tir à mi-distance de Varane et, bien sûr, ce penalty de Griezmann détourné à la demi-heure de jeu. Aidé par ses montants en deux circonstances, beaucoup moins par sa défense sur le 3-0 final des Français.
Gomes a sorti quelques parades somptueuses face aux Bleus. (S.Mantey/L'Equipe)
Gomes a sorti quelques parades somptueuses face aux Bleus. (S.Mantey/L'Equipe)

Défenseurs

Dans notre défense à quatre, la charnière est constituée par le Français Clément Lenglet, auteur de son premier but en Bleus d'une belle tête croisée face à Andorre et de quelques autres tentatives à défaut d'une véritable pression défensive, ainsi que de l'Autrichien Aleksandar Dragovic, qui a neutralisé Lewandowski en Pologne (0-0). Dans le couloir droit, on mettra en avant Elseid Hysaj, pour l'action de son beau but face à l'Islande (4-2) et plus généralement pour son activité dans les deux sens du jeu. A gauche, Marcel Halsterberg a mis l'Allemagne sur de bons rails en début de seconde période d'une splendide demi-volée du gauche (2-0 en Irlande du Nord).
Lenglet a inscrit son premier but en équipe de France. (S.Mantey/L'Equipe)
Lenglet a inscrit son premier but en équipe de France. (S.Mantey/L'Equipe)

Milieux et attaquants

En sentinelle, l'Italien Nicolo Barella a réalisé une impressionnante montée en puissance face à la Finlande (2-0 pour les Azzurri, sixième victoire en autant de matches des éliminaitoires), gagnant en assurance et en volume de jeu, au point de dominer l'entrejeu en seconde période. Devant lui, une ligne de quatre éléments. A droite, voici un Kevin de Bruyne promu capitaine en Ecosse et impliqué sur tous les buts des Diables Rouges (un but, trois passes décisives). Au centre, l'Anglais Jadon Sancho (2 buts) se sera montré impitoyable en contre lors du très débridé succès face au Kosovo (5-3), alors que Henrikh Mkhitaryan a confirmé sa bonne prestation face à l'Italie de jeudi dernier en punissant la Bosnie (2 buts, 1 passes décisive) au cours d'une victoire qui relance l'Arménie dans la course à la qualification.

A gauche, on mettra encore à l'honneur un "petit" : Dennis Salanovic, qui a marqué le but de l'égalisation du Liechstenstein en Grèce (1-1). Après cinq défaites de rang, 18 buts encaissés et aucun réalisé, la sélection de la Principauté alpine obtient son premier point dans les éliminatoires. Enfin, en pointe, place à l'inévitable Cristiano Ronaldo : quatre buts à l'occasion du 5-1 du Portugal en Lituanie, qui porte son total en sélection à 93 réalisations, dont 32 au cours de ses 27 derniers matches avec son équipe nationale. Des statistiques venues d'une autre planète !

Roberto Notarianni 
Réagissez à cet article
500 caractères max
rom0906 11 sept. à 20:31

Coman n'est même pas dedans... la blague !

ghys59 11 sept. à 19:59

Coman? Inconnu au bataillon?

fredinho10 11 sept. à 17:43

Bernardo SILVA ???

maximumuse 11 sept. à 17:23

CR7 = E.T.

ADS :