Nedum Onuoha évolue au Real Salt Lake (Championnat des Etats-Unis) depuis 2018. (Reuters)
Racisme

Racisme : quand un joueur anglais de la MLS avoue sa peur de la police américaine

Après la mort de George Floyd, la BBC a sollicité le témoignage de Nedum Onuoha, défenseur anglais d'origine nigériane de Salt Lake City. « Je n'aime pas dire ça mais j'ai peur et je me méfie de la police (américaine). »

L'ancien défenseur de Manchester City Nedum Onuoha (33 ans) qui évolue en MLS à Salt Lake City confie mercredi à la BBC qu'il ne se sent jamais complètement en sécurité aux États-Unis. « Je n'aime pas dire ça mais j'ai peur et je me méfie de la police (américaine) », confie le joueur anglais d'origine nigériane passé également par les Queens Park Rangers.
Interrogé après la mort de George Floyd, l'homme noir mortellement étouffé par un policier lors d'un contrôle de police à Minneapolis, Onuoha explique qu'il se méfie « toujours de la façon dont (il se) comporte et de la façon dont (son) comportement pourrait être perçu par les gens qui représentent l'autorit?.
« J'ai l'impression que si la police interprète mal mes intentions, je peux en mourir »
L'armement des citoyens américains n'est pas fait pour apaiser ses craintes. « Au Royaume-Uni, je suis plus à l'aise parce que si quelque chose se passe, ce ne sera probablement pas mortel. Mais ici, en raison de leurs droits (sur la possession d'armes), il est plus fréquent que les altercations soient mortelles. » « J'ai l'impression que si la police interprète mal mes intentions, je peux en mourir. Je ressens cela tous les jours. »
Racisme : Kurzawa (PSG) a manifesté à Paris
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 3 juin à 18:27

Il faudrait expliquer a certains chroniqueurs que le racisme tout comme l'homophobie ne sont pas des questions d'ordre politiques mais sociologiques . Et qu'à ce titre les manifestations allant contre sont tout a fait les bienvenues dansckes stades. Et plutot que de les craindre ou de s'en méfier elles sont a encourager et à soutenir sans retenue, comme l'ont si bien fait les reds de Liverpool.

ADS :