doria macedo (matheus) payet (dimitri) (F.Golesi/L'Equipe)
Ligue 1

Que devient Doria, l'ancien défenseur brésilien de l'OM ?

Deux ans après avoir quitté la France, Doria enchaîne les bons résultats au Mexique. Avec Santos Laguna, il est même en course pour remporter le premier titre de sa carrière.

Il est arrivé à Marseille en 2014, avec le statut de jeune défenseur brésilien prometteur. Mais il aura fallu attendre 2016 pour le voir porter la tunique phocéenne. Et ensuite... pas grand-chose. On retiendra juste ses deux buts contre l'OL, dont un ponctué de la célébration "Salt bae" reprenant le gimmick du boucher turc salant la viande. Une image assez représentative du souvenir qu'il a laissé à Marseille : salé. Le Brésilien a plus été un boulet qu'autre chose à l'OM. Prêté trois fois, puis finalement vendu à l'été 2018. Deux millions d'euros, et direction Santos Laguna au Mexique.

Là-bas, Doria est un titulaire indiscutable. Et il contribue aux bons résultats de son équipe dans le tournoi d'ouverture du Championnat mexicain. Avec lui, Santos Laguna finit quatrième du tournoi, son meilleur classement depuis 2011. Malheureusement, le titre leur échappe en play-offs après deux défaites face à Monterrey. Performance décevante ensuite, lors du tournoi de clôture de début 2019, avec une onzième place. A signaler tout de même, un but pour le défenseur, dans le dernier match, et toutes ses rencontres jouées en intégralité. Tous, sauf un. A cause d'un carton rouge contre les Tigres d'André-Pierre Gignac.
Cette saison, le Brésilien de 25 ans est toujours aussi précieux. Indéboulonnable de la charnière centrale, il a contribué à la première place obtenue par Santos Laguna lors du tournoi d'ouverture. Pas de titre cependant, la faute à une nouvelle élimination en play-offs contre Monterrey. Décidément. Mais, avant la trêve imposée par le coronavirus, Doria et son é<quipe jouaient encore le titre dans le tournoi de clôture. Troisièmes à cinq points du leader, ils sont en course pour aller chercher un nouveau titre, cinq ans après le dernier. Et, bonne nouvelle, Monterrey, actuel dernier, ne devrait pas pouvoir leur barrer la route en play-offs cette fois.
Emile Gillet
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :