Kostas Mitroglou, buteur face au RKC Waalwijk, est à la fête à Eindhoven. ()  Maurice van Steen/VI Images
Pays-Bas

Pays-Bas : Kostas Mitroglou, des buts en fanfare

L'attaquant grec Kostas Mitroglou, prêté récemment au PSV Eindhoven, a déjà marqué deux fois en trois bouts de matches.

La courte vidéo désigne un Kostas Mitroglou aérien, qui donne l'impression de danser avec le ballon au milieu de ses adversaires chypriotes. Une action saisissante qui date du 22 août, jour des débuts de l'attaquant grec avec le PSV Eindhoven, en barrages aller de la Ligue Europa, face à l'Apollon Limassol (3-0).
Prêté par Marseille à Galatasaray, qui l'a lui-même rétrocédé au club néerlandais sous la forme d'un nouveau prêt, Mitroglou ressemble à une marchandise défectueuse dont on voudrait se débarrasser à tour prix. Un colis encombrant qui, pourtant, se révèle piégeux pour les défenses adverses depuis quelques jours.
Lors du match retour contre Limassol (4-0), le 29 août, son entrée en jeu tardive (74e) ne l'a pas empêché d'apporter une contribution décisive au score, en inscrivant le deuxième but de son équipe (76e), puis en amorçant la construction du troisième (79e).
Le classement du Championnat des Pays-Bas
Sur sa lancée conquérante, le joueur lié à l'OM jusqu'en 2021 a marqué lors du match de Championnat face au RKC Waalwijk (3-1), dimanche 1er septembre, malgré, là encore, son statut initial de remplaçant. Le voilà déjà nanti de deux réalisations en trois bouts de matches et cinquante-deux minutes de jeu, au moment même où Dario Benedetto, encore buteur dimanche face à Saint-Etienne (1-0), étale ses qualités dans le jeu et devant le but adverse sous le maillot phocéen.
Le parallèle n'aura peut-être pas échappé à l'international grec de 31 ans (65 sélections, 17 buts), qui ne regrette sans doute pas son changement de direction à l'intersaison. « Les dirigeants (du PSV) m'ont dit qu'ils avaient besoin d'un joueur comme moi, avec mon style de jeu, a-t-il déclaré récemment. Et quand j'ai parlé avec l'entraîneur et tout le monde, je leur ai dit de faire le transfert car j'ai aimé leur philosophie. Donc je n'ai pas réfléchi longtemps, j'ai dit que je voulais venir. » Un bon choix, donc, pour le moment, mais à confirmer sur la durée, face à des adversités plus épicées.
Réagissez à cet article
500 caractères max
taopaipa 2 sept. à 12:52

Il a dribblé 2 stagiaires de Limassol, c'est une résurrection !

ADS :