Daniel Sturridge est suspendu jusqu'au 17 juin 2020. (Joaquin Corchero Arcos/Cordon/Presse Sports)
Paris illicites

Paris illicites : la suspension de Daniel Sturridge prolongée jusqu'en juin 2020

La Fédération anglaise a étendu la suspension de Daniel Sturridge, coupable d'entorse au règlement sur les paris sportifs. L'ancien joueur de Liverpool a expliqué que cette décision était à l'origine de la résiliation de son contrat avec Trabzonspor ce lundi.

Quelques heures après l'annonce du club de Trabzonspor, la résiliation du contrat de Daniel Sturridge avec le club turc prend un autre tournant. La Fédération anglaise (FA) a annoncé bannir l'ancien des Reds de toute activité liée au football jusqu'en juin 2020. Une décision confirmée par la FIFA, qui a indiqué que la suspension était valable à l'échelle mondiale.
Daniel Sturridge avait été condamné en juillet 2019 pour des entorses au règlement sur les paris. Il avait alors écopé de deux semaines d'arrêt et d'une amende de 75 000 livres (83 500 €). Mais la Fédération, qui avait estimé que la décision était trop clémente, avait fait appel. Un comité indépendant a donc rejugé l'affaire. Deux autres accusations contre Daniel Sturridge, initialement rejetées, ont finalement été jugées recevables. En plus de l'extension de sa suspension, l'attaquant anglais devra également payer une amende plus salée (192 000 €).
L'ancien des Reds, vainqueur de la Ligue des champions avec Liverpool en 2019, a très vite réagi sur les réseaux sociaux. Il s'est dit dévasté par cette décision qui le prive de la fin de saison, mais déterminé à poursuivre son combat. « Je vais continuer à mener campagne pour que les joueurs puissent discuter librement avec leur famille et leurs plus fidèles amis, sans être inculpés. Je pense que les paris sur les transferts des joueurs doivent être interdits. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :