Arrivé au Bayern en 2009, David Alaba est sous contrat jusqu'en 2021. (Gerrit van Keulen/ANP Sport/Presse Sports)
Transferts

Mercato : la prolongation de David Alaba, enjeu central pour le Bayern Munich

Après Manuel Neuer, et en attendant Thiago Alcantara, le Bayern Munich doit s'attaquer à une autre prolongation de contrat déterminante pour son avenir. Celle de David Alaba, revenu à son meilleur niveau dans l'axe de sa défense.

Après plusieurs mois de tensions et de déclarations par médias interposés, Manuel Neuer et le Bayern Munich ont finalisé, il y a quelques jours, une prolongation de contrat jusqu'en juin 2023. Un enjeu majeur pour le club allemand, qui doit enchaîner avec un autre cas épineux : celui de David Alaba. L'ultra-polyvalent Autrichien, qui a retrouvé un niveau exquis depuis qu'il a été replacé dans l'axe de la défense par Hansi Flick, arrive en fin de bail en 2021.
15 millions par an et un statut digne de Neuer, Müller et Lewandowski ?
Selon le quotidien Bild, ce mardi, les dirigeants bavarois proposeraient à leur numéro 27, présent au club depuis 2008, un nouveau contrat dépassant les 15 millions d'euros annuels, lui offrant ainsi un statut similaire à Manuel Neuer, Thomas Müller et Robert Lewandowski, les trois plus hauts salaires du club. Mais comme pour ces trois derniers, le Bayern se refuserait à céder à la surenchère en dépassant 20 millions d'euros par an, tout en assurant à son joueur qu'il serait le pilier de sa défense.
Alors que Manchester City, le FC Barcelone ou le Real Madrid suivent depuis un moment l'international autrichien, qui fêtera ses 28 ans le 24 juin prochain, ces clubs seraient-ils prêts à aller au-delà du plafond fixé par le septuple champion d'Allemagne en titre ? Il y a deux mois, Alaba avait lui même déclaré au magazine GQ qu'il «pouvait absolument s'imaginer ailleurs» qu'à Munich à l'avenir, alors qu'il s'est récemment attaché les services de Pini Zahavi pour gérer ses intérêts. De quoi affirmer une position de force au moment de négocier une juteuse prolongation.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :