(A. Réau/L'Equipe) (L'Equipe)
Transferts

Mercato : Fekir, Jardel, Gignac, Payet... Dix transferts annoncés qui ont finalement avorté

Le mercato d'été 2019 fermera ses portes dans quelques heures. Et, si certains feuilletons trouveront leur épilogue, d'autres n'aboutiront pas. Voici dix transferts quasiment bouclés qui ont finalement capoté.

Nabil Fekir à Liverpool en 2018

L'affaire était réglée. Certains sites anglais annonçaient même que le contrat, de cinq ans, était signé. L'accord trouvé entre les deux clubs tournait autour de 70 millions d'euros, bonus compris. Le joueur, qui avait lui aussi trouvé un accord avec les Reds, enfilait même sa nouvelle tunique pour quelques photos. Avant de voir l'affaire capoter suite à la visite médicale, le club anglais s'interrogeant alors sur les conséquences de son opération des ligaments croisés. Il tentait bien de négocier le prix du transfert à la baisse. En vain, l'OL décidait de mettre fin aux négociations et de garder son joueur.

Jardel à l'OM en 2001

Marseille, qui cherche un avant-centre de renom depuis de longs mois, pense avoir trouvé l'homme qui lui faut en la personne de Mario Jardel. Après avoir fait les beaux jours du FC Porto, le buteur brésilien, parti à Galatasaray un an plus tôt, ne s'est pas fait à sa nouvelle vie, malgré des stats brillantes. L'OM le cible. Tout juste revenu aux affaires, Bernard Tapie tient sa star. Retenu avec la Seleçao pour la Copa America, le joueur n'est toutefois pas autorisé à faire l'aller-retour à Marseille pour signer son contrat. Il débarque finalement sur la Canebière au mois d'août, caché dans un hôtel de la ville. Mais, pour des raisons financières, il ne signe pas à l'OM et rejoint finalement le Sporting Portugal.

De Gea au Real Madrid en 2015

A la recherche d'un gardien de but de haut niveau, le Real jette son dévolu sur l'Espagnol David De Gea, de Manchester United. On parle alors d'un transfert de 32 millions d'euros plus Keylor Navas. Tout est bouclé en ce dernier jour de mercato, sauf que les documents officiels arrivent trop tard, et les deux transferts ne peuvent être officialisés. Les deux clubs ont beau se rejeter la faute, De Gea reste à MU, et Keylor Navas au Real.

André-Pierre Gignac à Lille

Là aussi, tout était réglé entre Lorient, Lille et André-Pierre Gignac. Au sortir d'une saison convaincante avec Lorient (9 buts en Championnat), l'attaquant de 21 ans doit rejoindre le LOSC pour 4.5 millions d'euros. Il a même «signé un document», selon Michel Seydoux, le président lillois de l'époque. Mais le joueur revient finalement sur sa décision et s'engage pour quatre ans avec Toulouse, qui joue l'Europe.

Michael Essien au PSG en 2003

Au sortir d'une saison convaincante avec Bastia, Michael Essien, alors âgé de 20 ans, est sur le point de rejoindre le PSG à l'été 2003. Le club parisien en fait même l'annonce sur son site internet. Mais le joueur signe finalement à Lyon, double champion de France en titre.

Chu-Young Park à Lille en 2011

Après une grosse saison à Monaco (12 buts en Ligue 1), Chu-Young Park est attendu à Lille. Il y passe la première partie de la visite médicale, avant de disparaître. Les dirigeants du LOSC cherchent alors l'attaquant sud-coréen pour lui faire passer la suite des examens et signer son contrat dans la foulée. Ils peuvent chercher... Le joueur a filé à l'anglaise et répondu favorablement à une proposition soudaine d'Arsenal, où il s'engage quelques jours plus tard.

Dimitri Payet au PSG en 2011

«Ma décision est prise, et je ne reviendrai pas dessus.» Fin janvier 2011, Dimitri Payet, particulièrement en vue avec Saint-Etienne, est prêt à aller au bras de fer avec sa direction pour rejoindre le PSG, son «club de cœur», qui cherche de son côté un remplaçant à Stéphane Sessegnon, tout juste parti à Sunderland. Lors du dernier jour de ce mercato hivernal, le joueur rejoint même la capitale dans le but de signer son contrat en cas d'accord entre les deux clubs. Il n'en sera rien. Saint-Etienne tient à son joueur et refuse de le vendre... Retour dans le Forez, avant un transfert à Lille puis un autre à Marseille.

Berbatov à la Fiorentina en 2012

Sur le départ à Manchester United, Dimitar Berbatov est attendu à Florence à l'été 2012, la Fiorentina ayant trouvé un accord avec les Red Devils pour son transfert et avec l'attaquant bulgare pour le contrat. Deux billets d'avion ont même été réservés pour le joueur et son avocat. Mais l'avion atterrira sans eux. Relancé par la Juve d'après le club florentin, Berbatov a décidé de faire faux bond. Il signera finalement à... Fulham et ne jouera jamais en Serie A !

Aly Cissokho au Milan en 2009

Révélé sous le maillot du FC Porto en à peine six mois, Aly Cissokho, alors âgé de 21 ans, va rejoindre le Milan AC pour 15 millions d'euros. Le latéral gauche, à l'ascension fulgurante, rejoint le club lombard et y passe la traditionnelle visite médicale préalable à la signature de son contrat. Mais le Milan décèle un problème de dentition et décide de faire machine arrière, tentant d'obtenir le prêt du joueur à la place du transfert sec initialement convenu. Sans suite. Il rejoindra l'OL quelques mois plus tard...

Erik Lamela à Marseille en 2015

L'affaire était pliée. A la recherche d'un ailier, l'OM a trouvé un accord avec Tottenham et avec Erik Lamela pour le transfert du joueur à Marseille en ce dernier jour du mercato d'été 2015. Seul problème, Mauricio Pochettino, le coach des Spurs, veut officialiser l'arrivée de Berahino avant de laisser partir son Argentin. Un transfert qui ne se fera pas. Et Lamela ne quittera donc pas Tottenham. Il y est d'ailleurs toujours...

BONUS : Adriano au Havre en 2014

Pensionnaire de Ligue 2, Le Havre est en ébullition en ce mois d'octobre 2014. En passe d'être repris par Christophe Maillol, le club aurait bouclé l'arrivée d'Adriano, l'attaquant brésilien passé par l'Inter, la Fiorentina ou encore la Roma. Le joueur assiste même à un match au Stade Océane, avant d'annoncer lui-même son arrivée au HAC sur son compte Twitter quelques semaines plus tard. Maillol ne reprendra pourtant jamais le club, et Adriano ne portera jamais le maillot ciel et marine.
Réagissez à cet article
500 caractères max