diarra (lassana) mbappe lottin (kylian) (CREMEL BENJAMIN/L'Equipe)
Ligue 1 - PSG-OM

Mbappé telle une cOMète

Et si Kylian Mbappé avait signé à l'Olympique de Marseille plutôt que de rejoindre le Paris-SG fin août 2017 ? Avant le choc de dimanche entre le PSG et l'OM, FF.fr vous fait plonger dans une fiction qui n'aurait pas forcément déplu aux supporters olympiens.

Plein cagnard. Cigales en ébullition. On ne peut pas accéder à la Commanderie. C'est noir de monde. Garer la voiture de loc' quelque part tout en bas et monter à pied ; j'ai bien fait d'arriver en avance. La veille, la France a tapé les Pays-Bas 4-0 et, pour sa cinquième sélection, Mbappé y a marqué son premier but, sur une remise de son ex coéquipier monégasque Djibril Sidibé. Dans les vestiaires encombrés du SDF, il n'avait pas voulu répondre aux questions sur son transfert, son prêt, plus exactement, intervenu un peu plus tard, durant les toutes dernières minutes du mercato. On comprend mieux maintenant pourquoi, tellement la surprise est immense. Agglutinés au pied du centre Robert Louis Dreyfus, les gens sont heureux, les journalistes marseillais aussi, Mario, Gérard...Il y a du fou rire dans l'air lavandé. Il y a vingt quatre heures, tout le monde voyait les millions qatari emporter le morceau (1) ; l'OM était donné à cent contre un dans cette affaire. Et puis le voilà, le jeune prodige, cornaqué par Andoni Zubizaretta, tout sourire - une vraie tête de vainqueur - Rudi Garcia et Jacques-Henri Eyraud. Il ne se défile pas et fait face, déjà, aux reproches muets de ses fans parisiens : «Je sais que pour tout jeune originaire de la région parisienne, c'est souvent un rêve de pouvoir porter le maillot du PSG mais l'OM, c'est l'OM. C'est le club le plus populaire de France ; je m'en suis toujours senti proche dans sa mentalité et le projet de Monsieur Mc Court m'a définitivement conquis. Hé ! Vous savez que je viens de Bondy : dans mon 93, il y a...13.» Une belle pirouette mais pas un mot sur Neymar qu'il ne côtoiera donc pas. La belle doublette qu'ils auraient fait...Par contre, il ne pouvait éviter cette remarque acerbe des medias : «Le 6-1 encaissé par l'OM l'autre jour (4e j.) contre votre ancien club ne vous a pas refroidi ?» A laquelle il répondit, tranquille : «pas le moins du monde. A mon avis, on m'a fait venir pour qu'on marque plus de buts, non ?»
A ses côtés, Rudi Garcia dira un peu plus tard : «C'est un joueur hors normes. On pense que ce sera l'un des meilleurs joueurs de la planète. Peut-être l'est-il déjà d'ailleurs. Il est parti sur des bases importantes. Depuis qu'il a mis les pieds en professionnel, il ne fait que progresser. C'est un plaisir de le voir chez nous et on espère qu'il restera le plus possible.» Quand il y signe, l'OM est donc 6e à 5 points du PSG. Avec un seule défaite au compteur mais de celles qui font mal, on l'a vu. La première apparition de Kylian sous le maillot ciel et blanc se fera au vélodrome, le 10 septembre et ce match, contre Rennes, fera méchamment jaser. Dans un stade archi plein, les Gourcuff boys, en pères peinards, mèneront 3-0 avant que Sanson puis deux buts de Mbappé durant les arrêts de jeu ne viennent arracher un 3-3 qui agacera prodigieusement les ultras marseillais abasourdis par les très minces performances de MM Evra, Abdennour, Lopez : «avoir fait signer Mbappé, c'est donner de la confiture aux cochons, peuchère !». Aligné en pointe de l'attaque marseillaise, encadré par son grand pote Florian Thauvin à droite et Dimitri Payet à gauche, Mbappé ne se contentera que de miettes faute d'une bonne alimentation des milieux de terrain. Avec ses deux pions sous ses nouvelles couleurs, Kylian jouera les parties immergées d'un iceberg instable, surtout sur ses arrières. Car le «problOM» va se reposer. Déséquilibré, avec des défenseurs centraux aussi lents que Kylian est rapide, Marseille reste friable.

L'OM ne rivalise cependant toujours pas avec le PSG

Toutefois, Rudi Garcia va trouver la parade en rééquilibrant son équipe en un 4-2-3-1 qui mettra Mbappé en vedette vu ses talents de killer devant le but. Car son entraîneur lui demande de conserver avant tout une position axiale. C'est surtout lors du match contre le PSG que les progrès sont patents. Ce Classico, joué à guichets fermés, verra la victoire de l'OM 3-2 ; une paire de centraux solides Rami- Rolando, un Luiz Gustavo très inspiré au milieu et un Thauvin buteur et passeur (pour le but de la victoire signé Mbappé) feront chavirer vieux port et Canebière. Cette fois, c'est sûr, le Champion's Project est sur de bons rails et Mbappé est son prophète. Quand on pense que l'OM avait failli faire signer... Kostas Mitroglou ! On en a des frissons rien que d'y penser, boudie ! Dès lors, les Unes sur Mbappé vont se multiplier. «Un phénomène est né», «L'étoile grandit», titre L'Equipe. On ne parle plus que de lui et de l'OM en passe de redevenir le grand d'Europe qu'il fut période Tapie. Le public et une bonne partie de la France sont en transes. La preuve en Ligue Europa. Du chapeau 2 de la phase de groupe, l'OM sort premier et invaincu. Avec une particularité : son avant-centre Kylian Mbappé aura marqué lors de chaque rencontre ! Non pas que son équipe se soit promenée partout, de Salzsbourg à Konyasport en passant par Guimaraes, seulement voilà. KMB a toujours un pied qui traîne pour transformer la moindre occasion. Ceci, dit, en Championnat, le PSG reste injouable malgré la victoire de prestige de l'OM et se balade devant à la trêve. Neymar a du bon et les deux joueurs se tirent la bourre en tête du classement des buteurs. 19 buts chacun, déjà.

Mais que manque-t-il alors à l'OM pour prétendre rivaliser avec Paris ? Une défense et un milieu plus moelleux et créatif. Elu joueur de l'année par France Football, Mbappé remplit également les pages de la presse étrangère. Sans arrière-pensée aucune, Il rend visite de façon impromptue aux quartiers nord de la ville bleue, pose avec les minots, voit son portrait fleurir sur nombre de murs plus ou moins délabrés. Marseille oublie l'enfant de Bondy pour ne retenir que le jeune adulte qui la met en émoi. Il y a comme un parfum de fusion. Kylian a de suite été adopté. La preuve, c'est que son gigantesque appartement, Corniche Talabot, près du Prado et du Vieux-Port, c'est à dire pas loin du coeur de la ville qui bat si intensément, est le seul à ne pas avoir été cambriolé...Ses coéquipiers le badent. «Il est facile à vivre et ne se prend pas le chou», dira son pote Thauvin. «Un modèle de professionnalisme», selon le sergent Garcia qui tient enfin son Zorro. L'angoisse, néanmoins, c'est que le nouvel enfant de la ville se blesse. Gourmand comme on l'est à son âge, il veut disputer toutes les rencontres et Rudi Garcia l'écoute. Avec la Ligue Europa, l'OM va disputer au moins une cinquantaine de matches et s'il va au bout, ça fera plus de soixante. Suspendu l'autre jour en Ligue 1 après s'être frité avec un défenseur nîmois, il n'a pas disputé les deux rencontres qui ont suivi et l'OM a concédé deux matches nuls, faisant état d'une gigantesque Mbappé dépendance, ce que l'on subodorait depuis belle lurette. Germain va moins vite. Pas le même profil...

Kylian Mbappé est élu meilleur joueur de l'année par France Football (S. Mantey/L'Equipe)
Kylian Mbappé est élu meilleur joueur de l'année par France Football (S. Mantey/L'Equipe)
Cette kylianmania amène son père, Wilfrid, à mettre le holà médiatique tout en formant avec l'avocate Delphine Verheyden une barrière de moins en moins franchissable. Et c'est avec son avant-centre totalement focalisé sur sa fin de saison et déjà sur la Coupe du monde qui se profile que les phocéens vont conserver leur deuxième place du classement de L1 tout en poursuivant leur belle aventure européenne malheureusement ternie par la défaite en finale contre l'Atletico Madrid. Dommage : l'Athletic Bilbao, le RB Leipzig et le RB Salzbourg, de nouveau, auront tous été éliminés et Mbappé aura poursuivi son festival de buts, sauf en finale (3-0) où il sembla particulièrement usé. Le meilleur buteur de la compétition ex-aequo avec Ciro Immobile (Lazio, 8 buts) aura néanmoins marqué d'une empreinte indélébile sa première saison marseillaise donnant raison à Mc Court d'avoir fait cette folie qui avait mis aussi du même coup le proprio américain dans la poche des marseillais reconnaissants d'avoir trouvé un successeur à Skoblar et Papin. «Kylian est beaucoup plus fort que je ne l'étais», avouera même ce dernier. Une saison très réussie donc, sous le maillot de l'OM -KMB finira deuxième meilleur buteur derrière Cavani et devant ...Thauvin- avec des ventes records de maillots post Coupe du monde car évidemment, inutile de dire et d'écrire que le rejaillissement de la victoire finale et du comportement de la fusée Mbappé, parfaitement remis en selle par les médecins de l'équipe de France, ont beaucoup fait pour la bonne humeur d'un club, voire d'une ville toute entière. La preuve, encore, le portrait géant du natif de Bondy a remplacé celui de Zidane sur l'immeuble de la place Paul Ricard. Superbe hommage.

Seulement un joueur, même un Mbappé, ne peut rien seul et si l'arbre a longtemps caché la forêt, celle-ci a salement poussé d'une saison à l'autre. Il y a des souches et des ronces partout. L'état-major du club phocéen a, comme prévu, a levé l'option d'achat à hauteur de 180 ME. Bien. Mais Mc Court n'a pas voulu (pu ?) faire d'autres folies. Et n'a donc pas permis le renforcement du club derrière et au milieu. Ce qui semble avoir fort contrarié sa star qui, si elle avait choisi Paris, aurait eu Neymar comme partenaire la saison passée. Même l'ami Thauvin ne suffit pas...Kylian espérait être mieux épaulé et c'est raté. Certes, il ne se répendra pas là-dessus dans la presse car il est trop bien élevé et très légaliste mais cette idée va suinter avant d'exploser telle une bombe à retardement dès la reprise de la saison. Les internationaux n'ont pas récupéré du Mondial, pas plus Mbappé que Thauvin, Rami ou Mandanda. La défense olympienne couine de partout et devant, son idole semble avoir perdu le jump et la grinta. Les supporters sont en grève de tribunes, allant même faire en sorte que l'OM joue à l'extérieur lors de la réception de Monaco, ce que ce sacré Kylian aura stigmatisé avec humour : «Quand Monaco recevait Marseille, j'avais l'impression d'être au Vélodrome vu le nombre de supporters de l'OM. Cette fois, on dira que j'étais à Louis II...»

Qualifié pour une Ligue des champions grâce à sa deuxième place -on en a rebattu les oreilles de Mbappé avec la victoire en 93 !- autrement plus sexy que la Ligue Europa, l'OM et Mbappé n'y feront que de la figuration, battus par Dortmund, l'Atlético et même le FC Bruges ! Au grand dam, entre autres, de Mohamed Henni, fan de l'OM et star du net qui détruira sa TV à coups de battes de base-ball en hurlant : «Kylian, réveille-toi ! Toutes les semaines, je nique une télé à cause de vous ! C'est le Vélodrame, les amis !» Longtemps calamiteux en Championnat, l'OM est toutefois parvenu à reprendre quelques couleurs peu après qu'Mbappé a affiché tout son soutien à son entraîneur dont la démission était réclamée par tous les supporters ou presque. C'est donc cet OM juste convalescent qui s'en va défier le PSG ce dimanche au Parc. Mbappé qui n'a marqué que dix buts est déjà donné partant malgré l'arrivée de Balotelli qui l'a fait migrer sur l'aile gauche. A l'OM, tout va si vite...Les médias l'annoncent au Real pour remplacer Christiano Ronaldo et épauler Benzema. A moins que Paris ne puisse se l'offrir pour évoluer aux côtés de Neymar la saison prochaine ?

Jean-Marie Lanoë
(1) Il y a un précédent, «à l'envers» : en 1988, l'ensemble de la presse était persuadé dur comme fer qu'Eric Cantona allait signer au club parisien du Matra Racing la veille de l'officialisation de son transfert. Mais dans la nuit qui a précédé, c'est l'OM de Bernard Tapie qui avait emporté le morceau.
Réagissez à cet article
500 caractères max
olivier30 16 mars à 11:31

a l’om il aurait eu l’amour de tout le pays pas juste quelques parisiens qui vont au stade comme ils iraient au théâtre

ADS :