deaux (lucas) roux (nolan) (V.Michel/L'Equipe)
L'invité de Noël

Lucas Deaux : «Si tu mets un paquet de Schokobons sur la table, il est mort»

Comme chaque 25 décembre depuis 2015, FF.fr vous propose son interview spécial Noël. Avec du foot, mais (vraiment) pas que. Après Pierre Bouby, Bryan Dabo et Emmanuel Imorou, au tour de Lucas Deaux, le milieu de Guingamp, de s'y coller. Bon appétit, et Joyeux Noël de la part de la rédaction de FF.fr.

«Lucas, la question nous taraude depuis bien trop longtemps. Alors on vous la pose : sachant que vous êtes né le 26 décembre, vos parents vous ont-ils appelé Lucas en référence à Noël ?
Je ne pense pas (il sourit). Je n'espère pas. Sinon, ils seraient un peu masos. À la base, en plus, je ne devais pas naître aussi tard, mais plutôt vers le 20 ou le 21 décembre. Je suis arrivé un peu à la bourre. Donc, non, je ne pense pas que ce soit lié. Mais c'est un jeu de mots qui me suit depuis trente piges.
On imagine qu'on a dû vous le faire très souvent dans la cour de récré quand vous étiez plus jeune...
On me la fait encore aujourd'hui. Quand c'est les fêtes et que des mecs t'approchent, ils font la petite blagounette.
Sinon, on voulait vous demander : le père Noël joue-t-il forcément à Rennes ?
Non, je ne pense pas. Il doit sûrement jouer au FC Laponie.
Lucas Deaux pourrait-il un jour évoluer au FC Laponie ?
Il doit bien cailler là-bas (il rit). Je me suis suffisamment caillé en Belgique (NDLR : il a évolué six mois à La Gantoise en 2016) et à Reims (NDLR : son club formateur) pour ne pas me recailler les miches en Laponie !
«Au Père Noël, j'ai demandé de ne plus être embêté par mes blessures»
Quel est le plus beau cadeau que vous avez déjà offert sur un terrain ?
J'ai mis un but contre mon camp face à Paris la saison dernière. Mais ce n'était vraiment pas fait exprès. Une vraie boulette ? Je me souviens du match de la montée en Ligue 1, avec Nantes, où je prends un carton rouge après deux minutes de jeu face à Sedan (NDLR : 37e journée de la saison 2012-13, il est expulsé dès la quatrième minute).
Le fameux Nantes-Sedan de 2012-13.
Le fameux Nantes-Sedan de 2012-13.
Quel joueur de Ligue 1 porterait le mieux le costume du Père Noël ?
Il faudrait un mec avec une grosse barbe, ou un vieux. Donc je pense pourquoi pas aux deux doyens Florent Balmont avec une barbe, ou Étienne Didot, mon coéquipier.
 
Votre sapin est-il rouge et noir, aux couleurs de Guingamp ?
Non, il est blanc, avec des petits tons de bleu qui scintillent. Mais je ne l'ai pas fait. C'est plutôt ma femme et ma fille qui s'en sont occupées.
 
Si vous deviez offrir un cadeau à un footeux, ce serait à qui ?
J'offrirais trente points de plus à toute mon équipe (NDLR : Guingamp est dernier de Ligue 1, avec onze points après la phase aller).

Guingamp va devoir croire au Père Noël pour se maintenir ?
Au point où on en est, on croit à tout !
 
Vous avez demandé quoi cette année au Père Noël ?
De ne plus être embêté avec mes blessures (NDLR : il n'a joué que quinze matches de Ligue 1 en 2018) et d'être heureux dans ma vie. Je le suis, il y a juste les résultats footballistiques qui ne suivent pas.
 
Même pas un petit cadeau ?
Non, je n'en ai rien à péter de ça. Mon plus beau cadeau serait qu'on se maintienne à la fin de la saison.
«Avec tous les cadeaux pour ma fille, on va être obligé d'acheter une caravane pour tout mettre dedans au retour»
Vous êtes du genre à acheter tout en avance ou en dernière minute ?
En dernière minute ! Mais cette année, j'ai terminé le 19 décembre. En général, je rentre à Reims (NDLR : où il est né), je suis capable d'acheter les cadeaux le 24 au matin. Car j'ai toutes mes idées, je sais ce que j'achète et à qui, donc je n'ai qu'à me rendre dans les magasins. D'ailleurs, ma femme, c'est tout l'inverse : il faut qu'elle les fasse un mois avant. Ça, je déteste !

Ça représente combien de cadeaux achetés ?
Il y en a un paquet ! Ça fait entre quinze et vingt cadeaux.
Et on imagine que votre petite fille va être bien gâtée...
Elle l'est tout le temps ! À Noël, ce sera juste pour marquer le coup on va dire. Tu sais comment sont les enfants d'aujourd'hui, ils ont tellement de choses... On a demandé quelques cadeaux au Père Noël pour qu'elle puisse ouvrir quelque chose vu qu'elle a trois ans, mais on n'avait pas trop d'idées puisqu'elle a tout ! Et puis avec les grands-parents, les amis, la famille... On va limite être obligé d'acheter une caravane pour tout mettre dedans au retour. Mais bon, je suis content de ce qu'on lui a commandé.
 
Un mot pour définir une journée passée dans les magasins avant Noël ?
J'aime bien donc je vais dire excitant. Dans le sens où je suis content d'aller chercher les cadeaux, tout en pensant déjà aux réactions de ceux qui vont les ouvrir.
 
Quel est le pire cadeau qu'on vous ait déjà offert ?
Quand j'étais plus jeune, on m'avait offert un coffret Brut avec un parfum ou un déodorant qui sent à un million de kilomètres dès que tu le mets. Ç'a une odeur...
Plus jeune, vous demandiez quoi comme genre de cadeaux ?
Je n'ai jamais trop rien demandé. Surtout que c'était en même temps que mon anniversaire. Donc, en général, on me faisait un gros cadeau. Dans ma famille, je demandais pas trop de choses, et j'avais le minimum nécessaire pour être heureux.

À qui auriez-vous envie d'offrir le livre "Le football pour les nuls" ?
Si je devais le tourner en autodérision, je dirais pour nous (Guingamp) (il sourit). Mais sinon, je le garderais pour moi. Ça ne fait pas plaisir quand on t'offre ça. Le football est un milieu chambreur, mais aussi un milieu susceptible.
 
Faites-vous vraiment attention à ce que vous mangez pendant les fêtes ?
Oui, je commence à vieillir, en plus, j'ai été blessé pendant quelques mois, donc cette année je vais faire attention. Plus tu vieillis, plus il faut que tu sois vigilant sur ce que tu manges et sur ce que tu bois pour durer le plus longtemps possible.
«Je suis un putain de gourmand»
C'est dur de résister ?
Oui, parce que je suis un putain de gourmand ! Si tu mets un paquet de Schokobons sur la table, il est mort.

Et le foie gras ?
J'aime bien, mais pas plus que ça.
 
Plutôt saumon fumé ou huîtres ?
J'apprécie les deux. C'est bien différent ! Mais je vais quand même opter pour les petites huîtres de Noël.

Plutôt pommes dauphines ou pommes duchesses ?
Dauphine ! Les autres sont un peu plus lourdes.
 
Plutôt Ferrero Rocher ou Kinder Schokobons ?
Pour les fêtes, franchement, je vais dire Ferrero Rocher. Depuis que je suis petit, tous les ans, ma grande tante m'offre un paquet de ça à Noël. Donc quand je les vois, ça me fait penser à Noël. Mais dans la vie de tous les jours ; c'est Kinder à 2000% !

«Le ski ? Je n'ai pas envie de me faire les croisés»

Plutôt "Le Père Noël est une ordure'' ou "Maman, j'ai raté l'avion" ?
"Maman, j'ai raté l'avion".
 
Plutôt descente sur piste noire ou petit luge pour s'amuser ?
Je n'ai jamais skié donc je vais répondre petite luge. Je n'ai pas envie de me faire les ligaments croisés.
 
Lucas Deaux sur des skis, à quoi cela pourrait ressembler ?
À pas grand-chose ! Quand j'étais plus jeune, je n'étais pas trop mauvais au roller, ça se ressemble un peu...
 
Plutôt Noël Le Graët ou Michel Sapin ?
Michel Sapin, ça me dit quelque chose mais...
 
C'est un ancien ministre du travail et de l'économie sous le gouvernement de François Hollande...
Je n'ai pas retenu grand-chose de lui donc je vais dire Noël Le Graët. Il a quand même fait beaucoup pour Guingamp. Mais aussi pour la France puisqu'on a été champions du monde sous sa présidence.
 
D'ailleurs, vous nous croyez si on vous dit que Noël Le Graët est né le 25 décembre ?
Ah oui ? Là, pour le coup, c'est fait exprès !
«Personnellement, je programmerais davantage une trêve entre fin janvier et début février quand il fait bien froid».
Plutôt Boxing Day anglais ou dessins animés avec les enfants ?
Dessins animés ! Je trouve ça marrant. Après, j'ai une petite fille et quand elle regarde les dessins animés, elle est complètement absorbée par la télévision donc j'ai envie de dire que si ça peut la calmer entre cinq et dix minutes, je prends.
 
Jouer pendant les fêtes, ça vous dirait ?
Pourquoi pas ! À partir du 27, je ne suis pas contre. Personnellement, je programmerais davantage une trêve entre fin janvier et début février quand il fait bien froid.
 
Quoi de prévu lors de la soirée du Nouvel An ?
Alors là... À l'heure actuelle : rien du tout ! Sachant que la reprise est programmée le 31 décembre... Donc ça se fera sur Guingamp, peut-être avec deux ou trois joueurs histoire de marquer le coup. Mais franchement, je n'ai vraiment pas la tête à ça.»
Timothé Crépin

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :