selnaes (ole) bazile (herve) (V.Michel/L'Equipe)
Ligue 1 - 2e journée

Ligue 1 : Saint-Etienne enchaîne, Bordeaux se ressaisit, Amiens perd encore

Samedi soir, Saint-Etienne a remporté sa deuxième victoire en autant de matches, face à Caen (0-1). Bordeaux a gagné sa première rencontre après sa déroute européenne, face à Metz (2-0). Amiens a encore été battu, par Angers cette fois-ci (0-2). Toulouse a eu raison de Montpellier (1-0).

Caen 0-1 Saint-Étienne

Il y a, dans ces trois points glanés à l'extérieur, le sentiment d'une confirmation. Car, une semaine après s'être imposé en ouverture contre Nice, Saint-Étienne a enchaîné, samedi soir, sur la pelouse de Caen. Un deuxième succès sur la plus petite des marges (1-0) qui permet aux hommes d'Oscar Garcia de rejoindre Lyon et Marseille tout en haut de la Ligue 1. Ironie du sort, c'est en plein cœur du temps fort caennais de la seconde période que l'ASSE a marqué. Le Stade Malherbe poussait, attaquait et se créait des situations, quand le jeune Jonathan Bamba (21 ans) a récupéré un ballon au milieu de terrain et lancé Romain Hamouma dans la profondeur. Ce dernier, d'un extérieur du pied droit qui passait entre les jambes de Rémy Vercoutre, débloquait la situation en faveur des Verts (67e, 0-1). Plus tôt dans le match, les deux équipes avaient à tour de rôle touché les montants adverses. Saint-Etienne, en premier, trouvait la barre transversale par Oussama Tannane, sur une double occasion sauvée par Vercoutre (14e). Puis c'est Caen, sur une tête du Croate Ivan Santini, qui a heurté le poteau gauche de Stéphane Ruffier (52e). Après l'ouverture du score de Saint-Étienne, les Normands ont réagi, mais trop timidement. Ni Alexander Djiku (72e), ni Santini (80e), à chaque fois de la tête, n'ont pu tromper Ruffier. Battus à Montpellier, samedi dernier, les hommes de Patrice Garande subissent un deuxième revers en autant de rencontres. Inquiétant.

Bordeaux 2-0 Metz

A Bordeaux, le match a mis du temps à s'emballer. Un jeu haché par les fautes, et beaucoup d'impact dans les duels. Les locaux ont tout de même fini par concrétiser leur domination, grâce à Vada. Parfaitement servi par Kamano, l'Argentin a adressé une frappe puissante, sur laquelle Didillon n'a rien pu faire (44e). Une ouverture du score qui a mis les Bordelais en confiance pour la seconde période. Plus pressants, ils ont logiquement doublé la mise vingt minutes plus tard : Malcom a servi Sankharé, qui n'avait plus qu'à pousser au fond (64e). Metz n'a jamais vraiment inquiété les Girondins. Leur portier a bien sauvé quelques ballons, comme sur cette retournée acrobatique de Mendy à la 76e, mais ce ne fut pas suffisant. Bordeaux sécurise une 4e place provisoire, Metz plonge à la 17e.

Amiens 0-2 Angers

Avec Thomas Mangani dans son effectif, le foot est de suite plus facile. Le milieu de trente ans a été l'acteur principal de la victoire d'Angers à Amiens (0-2). A la fois à la récupération et aux avant-postes, l'ancien joueur de Monaco, courtisé par plusieurs clubs de Ligue 1 durant l'été, a exhibé sa large palette technique. Il a vu plus vite que ses adversaires pour délivrer une merveille de passe décisive, d'un extérieur du gauche dans les dos des défenseurs, pour Enzo Crivelli. Préféré à Baptiste Guillaume en pointe, l'ex-Bordelais n'avait plus qu'à se présenter seul face à Régis Gurtner, et tromper le gardien picard (27e). En seconde période, le passeur s'est mué en buteur, avec autant de talent. Sorti loin de sa surface de réparation, Gurtner a perdu le ballon sous le pressing de Crivelli. Présent à proximité, Mangani a contrôlé la balle, avant de lober le portier d'Amiens (56e). Tout ça des 37 mètres, et du droit, son pied faible. La victoire était bouclée. Après avoir logiquement perdu à Paris il y a une semaine, Amiens a encore montré ses limites. Incapables de faire le jeu à domicile, pour son premier match à la maison de son histoire en Ligue 1, les joueurs de Christophe Pélissier n'ont eu qu'une seule occasion franche à leur actif : un piqué sur le poteau de Charly Charrier (32e). Titularisé pour la première fois de la saison, sans avoir disputé le moindre match de préparation, le milieu Gaël Kakuta, prêté par l'Hebei China Fortune, n'a pas réussi à sauver les apparences. Malgré tout, il ne sera pas de trop pour la suite.
 

Toulouse 1-0 Montpellier

Pour cette deuxième journée, Montpellier se déplaçait chez son meilleur ennemi : depuis l'arrivée de Dupraz à la tête des Violets, ces derniers ont battu les Montpelliérains lors de leurs quatre affrontements. Pour briser cette chaîne, la Paillade a décidé de la jouer physique, et le Tef' a répondu : l'excès d'engagement (sept cartons jaunes, trois côté montpelliérain et quatre de l'autre) a haché le match, le privant de rythme et concentrant les grosses actions sur les coups de pieds arrêtés. A l'image du seul but de la rencontre, un penalty obtenu par le TFC après que Mendes a tiré le maillot de Toivonen dans la surface (43e), le deuxième contact de la soirée entre les deux joueurs. Durmaz a poussé le ballon au fond, permettant à Toulouse de réaliser une bonne affaire, malgré la sortie sur blessure de Michelin (32e). La Paillade a tout de même pu compter sur son gardien, Lecomte, décisif à plusieurs reprises face à Delort (41e , 81e, 93e). Elle s'est surtout reprise en main en fin de rencontre, s'est montrée plus poussive et efficace, mais a manqué de chance et de réalisme (69e, 84e, 90e). Au classement, Toulouse est 11e, juste devant son adversaire de la soirée.

Réagissez à cet article
500 caractères max