gauvin (valerie)  le sommer (eugenie) (J.Prevost/L'Equipe)
Qualif. Euro 2021 (Femmes)

Les Bleues s'imposent à l'usure au Kazakhstan (0-3)

Longtemps tenue en échec au Kazakhstan, pour ses débuts dans les éliminatoires pour l'Euro 2021, l'équipe de France a fini par s'imposer grâce à des buts signés Gauvin, Le Sommer et Katoto (0-3).

L'important, c'est la victoire. Parfois, il faut savoir se contenter du résultat, sans faire trop attention au contenu ou au niveau de l'adversaire. Avec cette victoire nette, mais sans forcer, au Kazakhstan (0-3), les joueuses de Corine Diacre ont fait le boulot, ce mardi soir, lors de ce déplacement lointain, un voyage qui n'est jamais facile. Et cette première période, en particulier la première demi-heure, était à l'image de la soirée difficile que craignaient les Bleues : froide, lente et sans rythme. Pendant trente minutes, la France a peiné à se montrer dangereuse, bien bloquée par un bloc adverse très bas et un manque de vitesse et de justesse dans les derniers gestes de la part des Françaises.
Et puis les choses se sont accélérées. Les occasions se sont enchainées pour Valérie Gauvin, constamment recherchée dans la surface. L'avant-centre manquait sa reprise sur un bon centre de Diani (35e), très active dans son couloir droit, avant de trouver le poteau dans la foulée (36e) et de voir sa tête arrêtée par une gardienne en état de grâce sur la première période. Score vierge à la mi-temps, donc. Mais les Bleues ont changé de braquet au retour des vestiaires, mettant plus de rythme dans les transmissions et plus de justesse dans les redoublements à l'entrée de la surface adverse.

Une deuxième période maîtrisée

Valérie Gauvin, malheureuse lors du premier acte, a finalement été récompensée en reprenant de la tête une reprise de Renard qui avait frappé la barre transversale, débloquant enfin la situation (0-1, 59e). L'équipe de France jouait enfin décontractée et accentuait encore l'énorme maîtrise qu'elle avait sur son modeste adversaire. Une maîtrise qui permettait à Eugénie Le Sommer de faire le break peu après sur un centre de Katoto, très intéressante après son entrée en jeu (2-0, 70e). L'ailière parisienne se permettait même d'inscrire le troisième but (89e), qu'elle enlevait presque à Wendy Renard. Après des débuts un peu laborieux, les Bleues ont finalement fait le travail très sérieusement dans des conditions difficiles. Mission accomplie. J.C.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :