(L'Equipe)
Rétro 2018 - Avril

Le Vélodrome en feu, la Roma à la fête, CR7 tout en haut, Wenger sur le départ

En cette fin d'année, FF retrace, mois par mois, les moments marquants de ce cru 2018 sur la planète football. Quatrième épisode avec le mois d'avril.

Quand le Vélodrome s'embrase...

Marseille n'avait plus connu ça depuis des lustres. A en croire Eric Di Meco, consultant pour RMC et ancien de la maison, c'est même «la plus belle soirée de Coupe d'Europe qu'il y ait eu à Marseille depuis que le club existe». Ce quart de finale retour de Ligue Europa face à Leipzig a dans les tribunes des allures de finale. Battus à l'aller en Allemagne (0-1), et très vite menés au score au retour (but de Bruma 2e), les Olympiens sont pourtant mal embarqués. Mais ils renversent tout sur leur passage en inscrivant trois buts avant la pause. Bondé, le Vélodrome fait du bruit comme jamais. La réduction du score de l'ancien Parisien Jean-Kevin Augustin peu avant l'heure de jeu, synonyme d'élimination pour l'OM, n'y change rien. Payet redonne trois buts d'avance aux siens dans la foulée, avant que Sakai ne plie définitivement l'affaire dans le temps additionnel (5-2). Les fans marseillais hurlent leur joie dans un stade fermé depuis peu qui donne à ce succès une résonnance incroyable. «C'était une ambiance digne de la Turquie. Ce stade est fou», lâche Di Meco. Effectivement...

La remontada de la Roma

Choisir un match en particulier pour ce mois d'avril fut cornélien. Entre la cruelle élimination de la Juve à Madrid sur un penalty au bout du bout du temps additionnel (1-3), la brillante victoire de Liverpool face à City en quart de finale aller de la C1 ou encore celle, renversante, de United à City en Premier League (2-3), difficile de trancher. Et pourtant, on a préféré mettre en lumière la remontada de la Roma face à Barcelone. Battus dans les grandes largeurs à l'aller en Catalogne (1-4), les hommes de Di Francesco abordent le quart de finale retour de la meilleure manière, en ouvrant la marque très tôt, par Dzeko (6e). De Rossi relance vraiment le suspense peu avant l'heure de jeu (58e), avant que Manolas ne qualifie les siens à huit minutes du coup de sifflet final (3-0). Le Barça est K.-O.Un an après avoir fait vivre l'impensable au PSG, le club catalan est cette fois dans la peau de la victime.

Un Cristiano Ronaldo en haute altitude

3 avril 2018, quart de finale aller de Ligue des champions. A Turin, Cristiano Ronaldo fait vivre un enfer à la défense de la Juve. Auteur d'un doublé et d'une passe décisive, CR7 est le principal acteur de la victoire madrilène (0-3). Il inscrit surtout un but d'anthologie d'un ciseau magistral. Le joueur reconnaîtra après coup qu'il avait marqué là le plus beau but de sa carrière. Tout simplement. Le public turinois applaudit le chef-d'œuvre accompli par celui qui deviendra quelques mois plus tard son nouveau protégé.

Wenger fait ses valises

Coup de tonnerre en Angleterre, en ce vendredi 20 avril. Après 22 saisons au club, plus de 1200 matches à la tête de l'équipe première et une dizaine de titres à la clé, dont trois de champion d'Angleterre, Arsène Wenger annonce qu'il quittera Arsenal à la fin de la saison. «Après mûre réflexion et après avoir discuté avec le club, je pense que c'est le bon moment pour moi de me retirer à la fin de la saison», écrit-il dans un communiqué. De plus en plus contesté par les supporters, l'Alsacien restera tout de même celui qui aura permis à son équipe de faire une saison entière de Premier League sans la moindre défaite, en 2003-04, et de jouer la Ligue des champions vingt saisons de suite.
Bruno Rodrigues
Réagissez à cet article
500 caractères max
Toto0 23 déc. à 16:01

Rome 3-0 à Barcelone, était sans doute un moment inoubliable dans le monde du football!!!En plus avec beaucoup d’élégance.

ADS :