Le message de Romain Thomas pour le déconfinement : « Prenez soin de vous et de vos proches ! » (DR)
Carnet de bord Thomas

Le quotidien de Romain Thomas pendant le coronavirus, épisode 59 : « On se sent un peu moins prisonniers »

Épisode 59 du carnet de bord de Romain Thomas. Après avoir raconté son quotidien en famille, avec son épouse Sabrina et leurs deux enfants, Mila (4 ans) et Malone (2 mois le 16 mars) durant le confinement, le défenseur d'Angers SCO a vécu sa première journée de déconfinement avec « un état d'esprit de libération ».

Avant de clore ce carnet de bord, L'Équipe adresse ses remerciements à Romain Thomas pour la confiance, la patience et la disponibilité qu'il nous a accordées, jour après jour, durant ces 8 semaines de confinement, entre biberons, activités scolaires, circuits training, opérations caritatives en aide au personnel soignant et préparatifs de déménagement.
Propos recueillis par Jocelyn Lermusieaux
« Ce lundi matin, je me suis réveillé avec un état d'esprit de libération. On se sent un peu moins prisonniers. Sabrina avait un rendez-vous en ville le matin. Sur la route, elle était étonnée de voir autant de monde dès 10 heures du matin au centre commercial juste à côté de la maison. Cet endroit où j'avais l'habitude d'aller courir durant le confinement était complètement désert ces deux derniers mois. Ça fait bizarre. On a l'impression que la vie reprend son cours.
J'espère que le plus dur est passé. Pour le déconfinement, le mot d'ordre reste inchangé : ''Prenez soin de vous et de vos proches !'' J'espère que tout le monde va rester vigilant, continuer à bien respecter les gestes barrières et porter le masque dans les endroits où il y a du monde. J'attends de voir comment la situation va évoluer dans les prochaines semaines mais, pour l'instant, on se sent plus libres, notamment par rapport à l'attestation de déplacement qu'on n'a plus à avoir toujours avec soi dès qu'on sort.

Un temps hivernal

Là, si j'ai besoin d'aller chercher quelque chose ou si je veux courir, j'irai enfin sans avoir à me poser la question de savoir si je peux y aller, jusqu'où j'ai le droit d'aller, à quelle heure je dois être rentré... Maintenant, on peut recommencer à vivre un peu plus normalement, c'est agréable.
Pour ce premier jour de déconfinement, on n'a rien fait de particulier. Le temps était hivernal sur Angers. On a eu droit à la pluie, au vent et au froid, alors on est surtout restés dans la maison. On a joué avec Mila. Bon, le second puzzle, je l'ai remis dans sa boîte, je le ferai tranquillement dans la nouvelle maison...
J'ai eu des nouvelles de Malik Couturier, le délégué à l'engagement sociétal au sein de Positive Football, à l'UNFP. Il m'a dit que le projet auquel je voulais participer pour l'EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) où réside ma grand-mère, à Saint-Renan dans le Finistère, allait pouvoir se faire. Dans les prochaines semaines, je vais voir comment financer l'achat d'écrans tactiles qui permettront aux personnes âgées de pouvoir être en contact vidéo avec leur famille.
Au rayon des bonnes nouvelles, j'ai aussi appris que Rayan (Aït-Nouri) avait prolongé deux ans au SCO. Ça fait plaisir, c'est ''notre petit''. Il a bien progressé durant la saison. Ce sont toujours de bonnes nouvelles quand les éléments forts de l'équipe prolongent, même si ça ne signifie pas forcément qu'il restera avec nous la saison prochaine.

Un passage à la Baumette mercredi

J'ai vu que Baptiste Santamaria avait remporté la Coupe du monde des joueurs du SCO (organisée sur Instagram par Angers Mag, un collectif de supporters scoïstes). J'ai bien résisté en finale (33 % contre 67 % au milieu) mais il faut être beau joueur. Sa victoire est méritée par rapport à la saison qu'il a réalisée : il a été le joueur de l'année au club. Ce genre de compétition, c'est anecdotique, mais ça nous a permis de bien rigoler et de se chambrer durant le confinement.
En finale de la Coupe du monde du SCO, Romain Thomas a résisté mais n'a rien pu faire contre Baptiste Santamaria. (DR)
En finale de la Coupe du monde du SCO, Romain Thomas a résisté mais n'a rien pu faire contre Baptiste Santamaria. (DR)
Dimanche, le coach (Stéphane Moulin) nous a envoyé un message, précisant les modalités de nos rendez-vous individuels à la Baumette (le centre d'entraînement du SCO), ce mercredi. On passera chacun 10-15 minutes, avec le masque et les gants, pour récupérer un peu de matériel et faire un check-up rapide. Même si ça ne va pas durer longtemps, ça va être sympa de revoir le staff, Éric et P'tit Claude (les intendants Éric Rivet et Claude Aubin).
Sur le groupe WhatsApp des joueurs, on a un peu discuté du programme de reprise. Les grandes lignes, ce sera une préparation individuelle en juin, avant de se retrouver pour les entraînements collectifs le 1er juillet, en vue d'attaquer la nouvelle saison en août. Ça nous permettra de reparler football (rires). »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :