Romain Thomas a affolé le chronomètre, ce jeudi. (B.Papon/L'Équipe)
Carnet de bord Thomas

Le quotidien de Romain Thomas pendant le coronavirus, épisode 55 : « 39'23'' sur 10 bornes, j'ai envoyé ! »

Épisode 55 du carnet de bord de Romain Thomas. Le défenseur d'Angers SCO raconte son quotidien en famille, avec son épouse Sabrina et leurs deux enfants, Mila (bientôt 4 ans) et Malone (né le 16 mars) pendant le confinement.

« Ce jeudi, j'ai voulu faire une grosse séance. J'ai attendu la fin d'après-midi parce que le soleil a bien cogné à Angers. Mon pote Steven Marzin, éducateur au Stade Brestois, mon frère, mon beau-frère n'arrêtent pas de parler de 10 km. Alors j'ai voulu me tester sur la distance. Ce n'est pas un effort que j'ai l'habitude de faire... Depuis le début du confinement, je me suis trouvé un circuit de 4,8 km que je fais tout le temps. Là, j'ai fait un peu plus de 2 tours. Sur le parcours, j'ai eu droit à quelques encouragements de gens qui me regardaient courir. Ils ont dû se dire : "Mais il est complètement barjot." J'étais tellement concentré dans mon effort que je leur ai juste répondu par un petit signe de la main.
Épisode 54 : « Récolter 20 000 euros pour financer 2 000 séances de sport »
Je voulais faire moins de 40 minutes, alors je suis parti comme une flèche. Au sixième kilomètre, je me suis dit : "Rom, t'es parti trop vite" et j'ai un peu diminué la cadence. J'ai souffert mais j'y suis arrivé : 39'23" sur 10 bornes, j'ai envoyé. À la fin, j'avais les mollets bien durs mais j'étais content... J'ai envoyé la photo de mon chrono à "Ben" Pickeu (le préparateur physique du SCO) pour le challenger un peu (rires).
Pour titiller Benoît Pickeu, le préparateur physique du SCO, Romain Thomas lui a envoyé une photo de son chrono sur 10 km. (DR)
Pour titiller Benoît Pickeu, le préparateur physique du SCO, Romain Thomas lui a envoyé une photo de son chrono sur 10 km. (DR)
Je voulais aussi un peu me jauger à mon père. L'an dernier, lors d'un dîner à Landerneau (Finistère), on avait discuté. Après avoir dû arrêter le foot à 35 ans à cause de son dos, il s'était mis à la course à pied. Son grand regret, c'était de n'avoir jamais réussi à descendre sous la barre de l'heure sur 15 km et d'être resté bloqué à 1h01 sur la distance. Je lui avais dit : "Attends, 1h01, c'est déjà énorme." J'avais voulu essayer le lendemain. Impossible, j'étais asphyxié. Jeudi, j'étais à 15,3 km/h de moyenne sur 10 bornes. Pour parvenir à égaler mon père, il faudrait que je tienne ce rythme encore 5 km. Là, c'est du sérieux...

25 personnalités mobilisées pour le live solidaire d'Égoïstes Ensemble, samedi

C'était ma dernière grosse séance du confinement. Samedi, j'essaierai de faire tous les circuits training lors du live solidaire qu'on lance sur l'appli Zoom avec l'association Égoïstes ensemble. J'ai encore passé quelques coups de fil ce jeudi pour finaliser les choses : 25 personnalités, venues d'horizons divers, ont répondu présent pour participer à 8 séances collectives par visio qui seront organisées de 10 heures à 18h40. En plus de mes potes footballeurs, il y aura les triathlètes Frédéric Belaubre et Charlotte Morel, le joueur de tennis Nicolas Mahut, les athlètes Amandine Brossier, Jimmy Vicaut, Pierre-Ambroise Bosse, le coureur cyclise Olivier Le Gac ou la handballeuse Manon Houette.
Samedi, les triathlètes Frédéric Belaubre et Charlotte Morel inaugureront le live solidaire d'Égoïstes Ensemble en participant en visio à une séance collective de home-trainer. (DR)
Samedi, les triathlètes Frédéric Belaubre et Charlotte Morel inaugureront le live solidaire d'Égoïstes Ensemble en participant en visio à une séance collective de home-trainer. (DR)
On a les têtes d'affiche. Maintenant, j'invite les gens à venir s'inscrire gratuitement en choisissant le créneau horaire et la séance de leur choix (home-trainer, cross fit, training, hiit) pour faire du sport tous ensemble. Ensuite, libre à chacun de faire un don pour aider à financer des séances de sport pour les personnels soignants, les gens atteints par le Covid-19, les personnes handicapées et les personnes âgées.
Mercredi prochain, comme tous les joueurs du SCO à tour de rôle, je passerai quelques tests physiques à la Baumette pour faire un petit bilan sur l'état de forme. Ensuite, je couperai 15 jours pour souffler un peu, avant de reprendre le programme individualisé à partir du 1er juin, en vue de la reprise de la saison 2020-2021. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :