Carnet de bord Thomas

Le quotidien de Romain Thomas pendant le coronavirus, épisode 26 : « J'ai tenu 8 secondes au "mur challenge" de Federer »

Épisode 26 du carnet de bord de Romain Thomas. Papa de Mila (3 ans et demi) et de Malone (né le 16 mars), le défenseur du SCO Angers raconte son quotidien pendant l'interruption de la Ligue 1 depuis le samedi 14 mars, date à laquelle le gouvernement a annoncé la fermeture de tous les commerces non essentiels.

« Mercredi, à la suite du compromis trouvé la veille entre le groupe de travail de la Ligue et les représentants de l'UNFP concernant la baisse temporaire des salaires des joueurs pour le mois d'avril, j'ai fait suivre, en tant que membre du comité directeur de l'UNFP, l'information aux joueurs. Sur le groupe des délégués clubs, on avait mis une version en français, anglais, espagnol, portugais pour que tous les joueurs comprennent les tenants et aboutissants de cet accord. Libre à chacun de l'accepter ou de le refuser.
J'en ai discuté avec plusieurs joueurs du SCO, comme Thomas Mangani ou Angelo Fulgini. Pour l'instant, je n'ai pas eu de retour négatif. Pour moi, cet accord est cohérent, d'autant qu'on touchera le restant dû en fin de saison. Normalement, chaque joueur recevra un mail du club et dira s'il est d'accord ou non avec la baisse de salaire proposée. J'en ai aussi parlé avec mon conseiller en gestion de patrimoine pour lui dire que j'étais favorable à cette solution.

« Dans un jardin, on peut faire pas mal de choses »

On a passé l'après-midi en famille dans le jardin, parce qu'il faisait lourd. J'ai tondu la pelouse pour la troisième fois depuis le début du confinement, pendant que Mila jouait sur son trampoline. Normalement, on avait une journée off en matière d'entraînement mais j'ai demandé à "Ben" Pickeu (le préparateur physique du SCO) de me faire un petit circuit training, avec du gainage et un peu de cardio. Finalement, je me rends compte que dans un jardin on peut déjà faire pas mal de choses, même avec peu de matériel.
Je n'ai pas de plots ou de coupelles à la maison, alors je m'arrange avec les moyens du bord, en utilisant des pots de fleurs en guise de plots par exemple. J'ai aussi passé une commande de matériel dans la journée. "Isma" Traoré a envoyé sur notre groupe WhatsApp le lien d'un fournisseur d'équipements sportifs. Je l'ai chambré, en lui demandant quel pourcentage il prenait sur les ventes (rires).
Comme je ne suis pas spécialement équipé à la maison, j'en ai profité pour faire une mise à jour, en commandant du matériel utile qu'on a l'habitude d'avoir au centre d'entraînement de la Baumette : des élastiques pour les exercices de renforcement des hanches ou des fessiers, qui permettent de rajouter une petite contrainte au niveau des genoux, une échelle de rythme pour travailler la motricité, des kettlebells, des gros poids de 20 kg bien pratiques pour les squats, ou encore un gilet lesté de 10 kg pour les pompes ou les tractions... Je sais que certains joueurs ont pris des tapis de course, mais moi, je préfère courir dans le quartier. Ça me va bien, ça me fait prendre l'air un peu.

« J'ai trouvé Djokovic moins à l'aise que Federer »

En fin de journée, j'ai tenté de relever "le mur challenge" de Roger Federer. Mardi, j'ai vu qu'il avait posté sur son compte Twitter une vidéo le montrant en train de faire rebondir le plus vite et le plus longtemps possible la balle sur un mur avec sa raquette, en étant hyper proche du mur. La séquence dure une minute. C'est un génie. J'ai vu que d'autres sportifs, comme Novak Djokovic, avaient répondu à son challenge, mais j'ai trouvé le Serbe moins à l'aise que Federer.
J'ai pris ma raquette, et j'ai tenté contre le mur de la maison, sur la terrasse, avec les jardinières à mes pieds. Sabrina (son épouse) m'a filmé. Bon, je ne suis pas à 20 cm du mur comme lui mais j'ai tenu 8 secondes au "mur challenge" de Federer... J'ai vu qu'il relayait parfois certaines vidéos en mettant un petit commentaire sympa. C'est mon sportif préféré, alors si j'avais le bonheur qu'il mette ma petite vidéo sur son compte Twitter, ce serait exceptionnel... J'ai aussi branché ''Vince'' Manceau, qui a joué au tennis, en club, quand il était jeune. Il m'a dit qu'il allait tenter de faire le défi demain (jeudi). J'ai hâte de voir le résultat. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :