(L'Equipe)
Ligue 1

Le carnet de la 33e journée

Il y a eu 24 buts, 42 cartons jaunes distribués, 2 rouges dégainés et 176 233 spectateurs recensés. Mais pas que.

Fekir, les félicitations du jury

Nabil Fekir affiche une belle ligne de stats pour sa première saison. (L'Equipe)
Nabil Fekir affiche une belle ligne de stats pour sa première saison. (L'Equipe)
Et deux passes décisives de plus pour Nabil Fekir. Le voilà désormais à 12 buts et 9 passes décisives en 29 matches de Ligue 1 ! Pas mal pour une première saison pleine chez les pros. Dimanche, dans le derby face à Saint-Étienne (2-2), c'est lui qui a été le détonateur des actions lyonnaises, contrairement à son compère de l'attaque Alexandre Lacazette, très discret. Une activité insuffisante pour ramener les trois points malgré les 21 tirs de l'OL !

Montpellier vise clairement l'Europe

Hilton a inscrit dimanche son troisième but de la saison en L1. (L'Equipe)
Hilton a inscrit dimanche son troisième but de la saison en L1. (L'Equipe)
Le match ne restera pas dans les annales. Sous une pluie battante et sur une pelouse à la limite du praticable, Montpellier a tout de même réalisé une belle opération ce dimanche en venant à bout de Caen (1-0). L'unique but de la rencontre a été inscrit par l'inusable (37 ans) capitaine héraultais Vitorino Hilton, de la tête. Courbis et ses hommes, qui n'avaient pris que quatre points en quatre matches, reviennent à deux longueurs de la sixième place (occupée par Bordeaux), qui sera qualificative pour la Ligue Europa si le PSG gagne la Coupe de France. Caen, de son côté, n'a plus que trois points d'avance sur la zone rouge. Les hommes de Patrice Garande n'ont pris que quatre points sur dix-huit possibles...

La stat : Rolland Courbis a gagné ses 6 matches à domicile face à Caen en tant qu'entraîneur en L1 (2 fois avec Toulon, 3 fois avec Bordeaux, 1 fois avec le MHSC), gardant sa cage inviolée à 5 reprises. (avec Opta)

Bordeaux, participation pertinente non récompensée

Les Girondins se portent mieux et ça se voit. Certes, après la défaite face au Losc (0-2), difficile de retenir autre chose que les zéros points dans l'escarcelle. Mais dans le jeu, les hommes de Sagnol ont trouvé le bon tempo. Paradoxal quand on voit ce qu'ils avaient proposé face à Marseille et où les trois points étaient cette fois-ci au rendez-vous... Le bourreau des Bordelais s'appelle Sofiane Boufal, auteur de deux passes décisives en or. Les Girondins méritaient mieux mais soit la malchance (poteau de Saivet, main non sifflée de Mavuba...), soit la maladresse ont pesé dans la balance. Bordeaux voit ses (minces) espoirs de tour préliminaire de Ligue des Champions certainement s'envoler.   

La stat :  Lille a pris 18 points sur ses 7 derniers matches de Ligue 1 (6 victoires, 1 défaite), aucune autre équipe ne peut en dire autant (avec Opta).

Malouda, élément moteur

Florent Malouda a mis son club de Metz sur les bons rails face à Lens. (L'Equipe)
Florent Malouda a mis son club de Metz sur les bons rails face à Lens. (L'Equipe)
On ne l'avait plus vu depuis un certain temps, mais il a rappelé face à Lens quel joueur il était. Buteur et organisateur du jeu messin, Florent Malouda a montré la voie à ses coéquipiers qui ont étrillé un pauvre Racing Club de Lens quasiment condamné (3-1). Même si un sauvetage en Ligue 1 parait complètement hypothétique, les Grenats sont toujours vivants et comptent bien le montrer. 

La stat : Florent Malouda a inscrit 4 buts contre Lens en Ligue 1, sa proie préférée dans l'élite. Il n'avait plus scoré depuis le 7 décembre dernier à Marseille. (avec Opta)

Javier Pastore, élève sérieux et appliqué

Le deuxième doublé pour Javier Pastore en Championnat depuis son arrivée au PSG. (L'Equipe)
Le deuxième doublé pour Javier Pastore en Championnat depuis son arrivée au PSG. (L'Equipe)
En 2015, Javier Pastore c'est quatre buts et cinq passes décisives. Une qualité et une constance qui font de l'Argentin le meilleur parisien de la saison, tout simplement. Face à Nice (1-3), El Flaco a inscrit son deuxième doublé depuis son arrivée en France. Le premier, c'était à Montpellier, le 24 septembre 2011 (0-3). Et il a montré ses qualités de finisseur en un contre un d'abord face à Pouplin (39e, 0-1), puis d'opportuniste en étant à l'affût d'un ballon repoussé par ce même Pouplin (63e, 1-2) Surtout, le voilà impliqué dans huit buts lors de ses dix derniers matches en Ligue 1. Un élément exemplaire au sein de la promotion PSG 2014/2015.

La stat : Les 5 derniers matches du PSG en Ligue 1 ont produit 23 buts (15 pour, 8 contre), soit une moyenne de 4.6 par rencontre. (avec Opta)

Toulouse, élève en progrès

Martin Braithwaite, enfin buteur, une première depuis trois mois. (L'Equipe)
Martin Braithwaite, enfin buteur, une première depuis trois mois. (L'Equipe)
Un but de Martin Braithwaite, Une victoire face à un concurrent direct (0-1 à Lorient), troisième victoire en quatre rencontres... Les voyants sont au vert pour les Toulousains en cette belle soirée. Moribonds il y a un mois, les joueurs de Dominique Arribagé sortent de la zone rouge et se donnent un peu d'air avec trois unités d'avance. Ils en profitent pour mettre la tête des Lorientais sous l'eau, pour la première fois relégables depuis le 7 novembre.

La stat : Jordan Ayew a tenté 7 tirs mais n'a jamais trouvé le cadre au cours de cette rencontre. Aucun joueur n'avait autant frappé sans trouver le cadre dans un match de L1 avant lui cette saison. (avec Opta)

Bastia, relâchement dangereux

Le Bastia de Ghislain Printant se rapproche dangereusement de la zone rouge. (L'Equipe)
Le Bastia de Ghislain Printant se rapproche dangereusement de la zone rouge. (L'Equipe)
Un nul, quatre défaites toutes compétitions confondues : les résultats de Bastia depuis un mois commencent à inquiéter. Bastia n'a pris qu'un point sur douze possibles et ne sont plus qu'à deux points de la zone de relégation avec 37 points. Samedi soir, ils ont laissé filer les trois points de la victoire face à Reims, pourtant plus mal en point qu'eux en 2015 et qui se donne un peu d'air.
Les hommes de Ghislain Printant, très voire trop agressifs au cours de cette rencontre pour leur retour à Furiani, se sont fait piéger par des buts de Ngog et Mandi sur coups de pied arrêtés. La rentrée de Brandao à la mi-temps n'a rien changé. Fini de digérer la finale de la coupe de la Ligue, il y a urgence en Haute-Corse !

La stat : Bastia-Reims n'a produit que 11 tirs ce soir (5 pour les Corses, 6 pour les Champenois), soit le plus faible total lors d'une rencontre de Ligue 1 cette saison. (avec Opta)

Blandi, première bonne note

Souvent remplaçant depuis son arrivée en Haute-Savoie, l'Argentin Nicolas Blandi a offert un point très précieux aux Roses dans la course au maintien Toulouse (1-1). Un but symbolique s'avère être son premier en Ligue 1. Les ouailles de Pascal Dupraz ont deux points d'avance sur le premier relégable, Lorient.

La stat : Nicolas Blandi est le 2e joueur argentin à marquer pour Evian TG en Ligue 1, après Marco Ruben contre Ajaccio le 1er février 2014. (avec Opta)

Monaco, ensemble correct

Bernardo Silva a inscrit son troisième but en une semaine. (L'Equipe)
Bernardo Silva a inscrit son troisième but en une semaine. (L'Equipe)
Sixième nul sur le score de 1-1 pour Monaco cette saison en Ligue 1, le quatrième à domicile cette fois face à Rennes. Il aura fallu compter sur une boulette de Mexer qui a profité à Bernardo Silva pour son sixième but de la saison, le troisième en une semaine. Et sur un but tardif d'Habibou (86e). Ces deux points perdus dans les derniers instants pourraient coûter cher à Monaco dans la course au tour préliminaire de la Ligue des Champions. Les Monégasques ont toujours deux petits points d'avance sur l'Olympique de Marseille, défait hier à Nantes (1-0). Et un certain Marseille-Monaco est au programme de la 36e journée dans moins d'un mois...

La stat : Monaco n'a gagné que 6 matches à domicile (sur 15) en Ligue 1 cette saison. Seuls Nice (5), Caen (5) et Lens (4) en ont gagné moins. (avec Opta)

Marseille, décrochage inquiétant

Troisième défaite de rang pour Marcelo Bielsa et l'OM. (L'Equipe)
Troisième défaite de rang pour Marcelo Bielsa et l'OM. (L'Equipe)
Les Phocéens n'y sont plus. Ca se sent dans leur jeu, dans leurs attitudes et surtout, dans leurs résultats. Face à des Canaris entreprenants, les hommes de Marcelo Bielsa se sont effondrés (0-1). Troisième défaite consécutive inquiétante et série noire : l'OM n'a remporté que deux de ses dix derniers matches (pour quatre nuls et quatre défaites). Adieu la Ligue des Champions ? 

La stat : Marcelo Bielsa affiche 44% de victoires sur les phases aller de ses championnats avec l'Athletic Bilbao et l'OM (25 sur 57), un ratio qui chute à 31% sur les phases retour (16 sur 52). (avec Opta)

Johan Tabau, Timothé Crépin et Bruno Rodrigues
 
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :