lo celso (giovani) rabiot (adrien) (B.Papon/L'Equipe)
Ligue 1 - PSG

Lassana Diarra, Giovani Lo Celso, Thiago Motta, Adrien Rabiot : qui doit jouer devant la défense du PSG face au Real Madrid ?

À quelques jours de son huitième de finale aller de Ligue des champions sur le terrain du Real Madrid, le flou entoure toujours l'identité du numéro 6 titulaire du PSG pour ce grand rendez-vous. FF passe au crible les quatre candidats. Et vous, qui choisiriez-vous ?

Lassana Diarra

Pourquoi il faut le choisir
- Parce qu'il ne sera pas impressionné par le contexte. Il connaît parfaitement l'ambiance de Bernabeu pour y avoir porté le maillot du Real Madrid entre 2009 et 2012.

- Parce qu'il saura s'adapter au scenario du match. Possession ou non, attaques rapides ou placées, Diarra est un milieu de terrain caméléon, qui sait jouer près de ses défenseurs comme faire remonter son bloc.

- Parce ce qu'il est le meilleur "défenseur" de la liste. Son sens de l'anticipation, de la récupération et de l'interception n'a pas vraiment d'équivalent parmi ses concurrents.

Pourquoi il ne faut pas le choisir
- Parce que deux matches et demi, ça fait (très) court comme préparation. Avant le déplacement à Toulouse, il n'a débuté qu'une rencontre avec le PSG, pour 100 minutes de jeu en trois apparitions.

- Parce que sa dernière titularisation en Ligue des champions remonte à... novembre 2011 ! Et encore, il était aligné au poste de latéral droit par José Mourinho avec le Real...

- Parce que ce serait un choix par défaut, presque désespéré. À peine arrivé, déjà essentiel malgré plusieurs mois loin du haut niveau ? Un constat d'échec pour Unai Emery et la concurrence à l'heure de disputer un des matches les plus importants de la saison.

Giovani Lo Celso

Pourquoi il faut le choisir
- Parce que qu'Unai Emery l'a installé, préparé depuis deux mois, avec forcément cette idée derrière la tête. On ne passe pas en un éclair du statut de joker à celui de titulaire inamovible sans avoir la confiance de son coach.

- Parce que sa hargne sera nécessaire, car en plus de ses attributs techniques, Lo Celso sait donner de sa personne.

- Parce qu'il saura permuter avec ses partenaires. Le milieu "mouvant" du PSG d'Unai Emery lui va bien, et il saurait aisément se muer en relayeur si besoin.

Pourquoi il ne faut pas le choisir
- Parce qu'il a montré ses limites à Lyon dans un rendez-vous d'envergure. Il a manqué de contrôle, de tranchant, puis de coffre au moment d'empêcher l'OL de s'imposer.

- Parce que son jeu sans ballon n'est pas encore au niveau Ligue des champions. On ne s'improvise pas référence en la matière, surtout face à des Modric, Kroos ou Casemiro.

- Parce que son expérience (65 minutes à peine !) en C1 ne pèse pas lourd. Une première titularisation européenne à Santiago-Bernabeu, chez le double tenant du titre ? Si ça, ce n'est pas un pari risqué...

Thiago Motta

Pourquoi il faut le choisir
- Parce qu'il a l'expérience, les automatismes, le caractère. 81 matches de Ligue des champions, six ans de présence à Paris, un leader naturel, qui dit mieux ?

- Parce qu'il sait compenser les montées de ses partenaires. Vraie sentinelle, l'ancien international italien voit souvent tout avant tout le monde.

- Parce qu'il avait très bien commencé la saison avant de se blesser, notamment en C1 lors de trois succès probants contre le Celtic (5-0), le Bayern (3-0) puis Anderlecht (4-0).

Pourquoi il ne faut pas le choisir
- Parce qu'il ne présente pas de garanties physiques, lui qui enchaîne les pépins depuis fin septembre et n'a pas été retenu pour le déplacement à Toulouse.

- Parce que son jeu n'est plus adapté à celui du PSG. L'équipe parisienne ne vit plus de la possession et du contrôle, elle aime la verticalité et la vitesse.

- Parce qu'en sa présence, Marco Verratti est moins tranchant. Le "Petit Hibou" est comme inhibé, attiré par le confort, lorsque son grand frère est à ses côtés.

Adrien Rabiot

Pourquoi il faut le choisir
- Parce qu'il s'était (ré)installé avec succès à ce poste à l'automne, aux côtés de Verratti et Draxler, dans un système hybride très compliqué à lire pour l'adversaire.

- Parce que son abattage et sa vision du jeu en font un ''6'' naturel. C'est bel et bien face au jeu et avec du recul que ses qualités sont les mieux exploitées.

- Parce que son jeu de tête peut avoir son importance, et que le Real Madrid ne manque pas de costauds.

Pourquoi il ne faut pas le choisir
- Parce qu'il n'a pas envie de jouer à ce poste, il ne cesse de le répéter publiquement comme en privé.

- Parce que quand il n'a pas envie, ça se voit... Pour briller en "6", il faut avoir le sens du sacrifice, du placement et du duel, ce que Rabiot ne montre parfois que par intermittence.

- Parce qu'il serait bridé offensivement, et face à une telle adversité, il serait dommage de se priver de ces courses qui déstabilisent souvent la défense.

Selon vous, qui doit jouer devant la défense du PSG mercredi à Madrid ?

Réagissez à cet article
500 caractères max
judas_ajc 12 févr. à 11:30

Faire jouer Thiago Silva - Kimpembé et Marquinhos en même temps, et faire monter d'un cran Marquinhos en sentinelle. Berchiche arrière gauche et Meunier arrière droit. Rabiot et Veratti au milieu en compagnie de Marquinhos. Neymar - Cavani et Mbappé en attaque.

patochemax 11 févr. à 1:00

C rabiot qui jouera en 6 car il pourra ainsi mettre draxler en relayeur ce nai pas un choix difficile qu unai doit faire mais deux joueur a choisir a cite de veratti

Kenzou 10 févr. à 14:28

Le poste 6 revient naturellement à T.Motta .Pour le reste il coach a son choix ( difficile).

voir toutes les réactions