Megan Rapinoe (à droite) durant l'hymne américain. (R. Martin/L'Équipe)
USA

La Fédération américaine abroge l'interdiction de s'agenouiller pendant l'hymne

La Fédération américaine de football a abrogé l'interdiction de s'agenouiller durant l'hymne américain, règle mise en place en 2017, après que la joueuse Megan Rapinoe eut adopté cette attitude pour sensibiliser la société contre les violences policières contre les Noirs.

La Fédération américaine de football (USSF) a abrogé mercredi une règle interdisant aux joueurs et aux joueuses des équipes nationales de s'agenouiller pendant l'hymne américain.
Cette règle a été qualifiée de « mauvaise » par l'USSF, estimant qu'elle illustrait son échec à répondre aux préoccupations des Noirs et intervient dans le contexte de fortes tensions aux États-Unis, après la mort de George Floyd, le 25 mai.
Cette mesure avait été instaurée en 2017, juste après que la star de l'équipe nationale féminine Megan Rapinoe se soit agenouillée pendant le « Star-Spangled Banner », lors d'un match international, en 2016.
Elle se joignait alors au mouvement de contestation contre les violences policières faites aux Noirs, initié par l'ex-star du foot américain Colin Kaepernick.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 11 juin à 10:47

Encore une nouvelle qui va enchanter Donald. Et décidément Rapinoe en fait bouger des choses. Elle porte très bien son prénom.

ADS :