Jonathan Cafu fait partie des joueurs écartés. (R.Perrocheau/L'Équipe)
Ligue 1

L'UNFP tacle Bordeaux pour la mise à l'écart de six joueurs

L'UNFP, le syndicat des footballeurs, a publié vendredi un communiqué visant les Girondins de Bordeaux et la mise à l'écart de six joueurs.

Alors que Bordeaux n'a pas retenu six joueurs pour sa tournée aux États-Unis (Paul Baysse, Younousse Sankharé, Jonathan Cafu, Valentin Vada, Daniel Mancini et Alexandre Mendy), l'UNFP, le syndicat des footballeurs, a réagi vivement vendredi, via un communiqué. « Six joueurs de l'effectif des Girondins sont aujourd'hui écartés du groupe professionnel, soit pour avoir refusé de prolonger leur engagement avec Bordeaux, soit pour préférer rester sur les bords de la Gironde en respectant les modalités et la durée de leur contrat, puisque, selon l'adage, ils n'entrent plus dans les plans de l'entraîneur », regrette le syndicat.
Et d'ajouter : « Mais là où l'histoire prend tout son corps, c'est que les négociants, pardon les dirigeants bordelais, ont poussé le bouchon jusqu'à affirmer à certains joueurs que ces mises à l'écart continueraient après le 31 août, date à laquelle, selon l'article 507 de la Charte, ils ont pourtant l'obligation de les réintégrer au premier groupe professionnel ou de créer un second groupe professionnel d'un minimum de... 10 joueurs ! »
La déception de Sankharé
L'UNFP profite du communiqué pour s'inquiéter de ces pratiques de mises à l'écart, citant le chiffre de 146 joueurs écartés la saison dernière.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :