Soccer Football - Serie A - AC Milan v Inter Milan - San Siro, Milan, Italy - September 21, 2019   Inter Milan's Romelu Lukaku celebrates scoring their second goal with coach Antonio Conte     REUTERS/Daniele Mascolo (Reuters)
Italie - 4e journée

L'Inter poursuit son show en dominant l'AC Milan (0-2)

Quatrième match et quatrième victoire pour l'Inter, qui a tranquillement dominé son voisin milanais lors du derby, samedi soir (0-2). Lukaku a inscrit le deuxième but.

Forts de leurs certitudes nées de leurs trois victoires en autant de matches de Serie A au coup d'envoi, les Intéristes entendaient prouver à l'occasion du derby qu'ils ont cette saison les moyens d'être plus que de simples spectateurs du duo Juventus-Naples. Après 90 minutes d'un match maitrisé, ils ont montré qu'il faudrait bel et bien compter sur eux cette année. Une victoire 2-0 face au rival milanais qui n'a souffert aucune contestation. Le succès des hommes d'Antonio Conte s'est dessiné en seconde période. Brozovic, sur un coup franc joué à deux, a tout d'abord profité de la naïveté des Rossoneri pour tenter sa chance. Une frappe contrée par le malheureux Rafael Leao qui n'a laissé aucune chance à Gianluigi Donnarumma, pris à contre-pied (1-0, 49e). Un but dès le retour des vestiaires qui a assommé les coéquipiers d'un Kristof Piatek esseulé à la pointe de l'attaque. C'est ensuite Romelu Lukaku qui a profité d'un centre parfait de Nicolo Barella pour croiser sa tête, et mettre fin aux espoirs des joueurs du Milan.

Un succès qui porte le sceau d'Antonio Conte. Le nouveau technicien de l'Inter avait mis en place un plan simple : presser haut pour garder les joueurs du Milan AC sous pression et avoir la maitrise du ballon, avec un trio Brozovic-Sensi-Barella parfait gestionnaire du milieu. Dans le 3-5-2 proposé par l'Inter, les latéraux ont pu se régaler, en témoigne le poteau de d'Ambrosio à la 21e minute. La défense centrale, sous l'impulsion de l'expérimenté Diego Godin, a totalement mis en échec le Polonais Piatek, qui n'a pas réussi à se créer la moindre occasion.

Neuf buts inscrits, un seul encaissé pour l'Inter cette saison

Les Rossonneri ont eux manqué de folie pour aller mettre à mal une défense adverse très solide. Rafael Leao a apporté un peu de percussion, mais trop loin du but pour faire de réelles différences. C'était bien trop peu pour bousculer des Intéristes totalement maitres de leur sujet. Avec quatre victoires en autant de rencontres pour un seul but encaissé, ces derniers ont clairement profité de leur premier choc de la saison pour envoyer un message fort. La Juventus et Naples sont prévenus.
Antoine Malosse
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :