mbappe lottin (kylian) (V.Michel/L'Equipe)
Ligue 1 - 2e journée

Kylian Mbappé, les promus, Dijon-Nantes, Myziane Maolida : retour sur nos 5 questions du week-end de Ligue 1

Vendredi, comme avant chaque week-end, FF.fr s'était posé cinq questions autour de la 2e journée de Ligue 1. Pour quelles réponses ?

On s'est peut-être un peu trop enflammé pour notre L1

33 buts et un premier week-end assez fou : vendredi, à l'aube de la deuxième journée, on en voulait encore, et voir cette Ligue 1 décomplexée nous offrir à nouveau dix matches intenses. On est vite redescendu sur terre. Notamment samedi soir au cours d'un multiplex qui a repris ses standards plus «classiques» avec par exemple deux buts après quarante-cinq minutes en cinq rencontres. Avec le premier 0-0 de la saison pour Monaco-Lille au bout du compte. On le savait, la Ligue 1 ne nous ravira pas complètement chaque semaine. Mais c'est aussi pour ça qu'on l'aime.

On avait vu juste au sujet des promus

Les promus marchent sur l'eau ! Si on se demandait avant cette 2e journée si Reims et Nîmes allaient pouvoir monter de niveau pour affronter les deux Olympiques, Lyon et Marseille, leur test a été réussi avec un franc succès ! Les Champenois ont montré une défense de fer et ont su marquer le petit but qui suffisait à leur bonheur ; quant aux Gardois, ils ont mis le feu aux Costières, déstabilisant des Marseillais hors sujet. Voilà les formations de David Guion et de Bernard Blaquart dans le top 4 de la Ligue 1 avec six points sur six. Rebelote le week-end prochain ? Reims se déplace à Amiens tandis que Nîmes se rend à Toulouse.

On n'avait pas imaginé des débuts aussi fracassants pour Mbappé

Vendredi, FF estimait qu'il n'allait peut-être pas falloir «demander monts et merveilles» à Kylian Mbappé pour sa première de la saison à Guingamp après un été mouvementé et glorieux avec l'équipe de France. Mais à son entrée juste après le repos, et avec un PSG aux abonnés absents, on se disait que, finalement, le champion du monde allait devoir très vite s'y mettre pour aider les siens. Et il n'a pas déçu, bluffant tous les observateurs par sa capacité à déstabiliser une équipe entière à lui tout seul. Pour un doublé. Comme si tout était normal.

On aurait pu en attendre plus de Dijon-Nantes

Dall'Oglio versus Cardoso ? Après les exploits connus et reconnus du premier et les promesses du second, tout juste débarqué en Ligue 1, la confrontation entre Dijon et Nantes donnait au multiplex de ce samedi un petit goût alléchant. Résultat, si le match a été plaisant à regarder, loin de certains standards de Ligue 1, le scénario de la rencontre a fait chuter le rythme. Le but rapide de Julio Tavares a en effet eu tendance à fermer le jeu, et ceux qui s'attendaient à un grand spectacle ont pu être un peu déçu. Rien à enlever par contre aux Dijonnais, tactiquement impeccables, qui ont su jouer à merveille par rapport à leur avantage, tout en muselant la possession nantaise. Un peu stérile à vrai dire de son côté, mais ce FCN version Cardoso est encore en phase d'apprentissage.

On a pu constater que Maolida allait avoir besoin de temps...

... et que compter uniquement sur l'ancien Lyonnais pour mener l'attaque niçoise cette saison était peut-être un mauvais calcul. À moins d'être vraiment patient pour celui qui est plein de promesses mais dont l'expérience est pour l'instant quasi vierge. Pour sa troisième titularisation dans sa carrière en Ligue 1, Myziane Maolida a été lancé dans le grand bain. Un seul tir en 90 minutes et un manque de repères certains. Heureusement pour les Aiglons, c'est un attaquant entré en jeu (Ganago) qui a offert le premier point à l'OGCN cette saison. Mais que ce soit pour Maolida ou pour les hommes de Vieira, il y a encore beaucoup de travail...
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :