Soccer Football - Champions League Semi Final First Leg - FC Barcelona v Liverpool - Camp Nou, Barcelona, Spain - May 1, 2019  Liverpool's Mohamed Salah in action with Barcelona's Jordi Alba              Action Images via Reuters/John Sibley (L'Equipe)
Ligue des Champions - Barça

Jordi Alba (FC Barcelone), l'hyperactif

Auteur d'une partition remarquable, surtout dans le camp adverse, Jordi Alba a largement contribué à la victoire des siens en demi-finale aller de C1 (3-0). L'arrière gauche, sur un amour de ballon, a même permis à Suarez d'ouvrir son compteur but en Ligue des champions.

Dans un match où le rythme a souvent été effréné, Jordi Alba s'est régalé, délecté. Sur son côté gauche, l'Espagnol a avalé des kilomètres, encore et encore. Sans cesse. Et à la vingt-cinquième minute de jeu, l'ancien Valencian allumait la lumière. À la réception d'une superbe transversale d'Arturo Vidal, Alba envoyait une incroyable galette, parfaitement calée entre Matip et Gomez dans la surface de réparation, à destination de Suarez qui se jetait devant Allison Becker pour propulser, de manière astucieuse, le cuir au fond des filets (1-0,25e). À la faveur de ce magnifique pion, le Barca fermait boutique et lançait sa soirée de la meilleure des manières pour s'offrir le scalp des Reds dans cette première manche des demi-finales (3-0). Et au Camp Nou, nul doute que les supporters Blaugrana se sont demandés ce qui était le plus beau entre la finition de Suarez ou le centre d'Alba.

Lire aussi : les notes de Barça-Liverpool

Premier acte en fanfare

Certains noteront qu'il n'a pas toujours été des plus impliqués défensivement, d'autres diront que son activité dans les 30 mètres adverses a été admirable. Après tout, personne ne peut vraiment détenir la vérité absolue. Néanmoins, une chose est sûre : Alba aura beaucoup apporté dans son couloir. Au bénéfice d'une activité de tous les instants, il a multiplié les courses, les appels et a offert aux siens de nombreuses lignes de passe. Très impliqué sur les sorties de balle en première période, le latéral gauche a paru très serein lorsque le ballon embrassait ses pieds.

Lire aussi : Messi et le Barça foncent vers la finale

S'il n'a pas toujours été aidé par Coutinho dans sa zone, le Brésilien étant assez juste mais pas assez investi dans le jeu barcelonais, Jordi Alba n'a pas attendu d'être soutenu pour faire quelques misères à Gomez ce mercredi soir. D'abord, quelques minutes avant de distiller son caviar, Jordi Alba retrouvait ses bonnes vieilles habitudes et faisait vaciller l'arrière-garde des Scousers. Après avoir fait la différence sur son côté en se jouant de son vis-à-vis, Gomez, le Catalan combinait avec Messi en lui offrant un joli ballon au centre, mais la Pulga ne parvenait pas à remettre le ballon à son partenaire (24e). Ce n'était que partie remise, puisque Alba, quelques secondes plus tard, lançait ses amis sur de bons rails. De surcroît, Alba, grâce à cette nouvelle passe décisive, truste la première place du classement des meilleurs passeurs de Ligue des champions. En somme, un début de match parfait.
Et s'il ne s'est pas vraiment distingué pour défendre, laissant plusieurs fois Clément Lenglet en galère face à Mohamed Salah, Alba s'est signalé par une très belle intervention dans les pieds de Fabinho en fin de première période, obtenant alors le six mètres et permettant à ses coéquipiers de respirer un peu alors que Liverpool reprenait peu à peu ses esprits.

Lire aussi : Soirée frustrante pour l'attaque de Liverpool

Calme et sérénité pour ne pas céder

À l'instar de ses coéquipiers, le retour des vestiaires n'a pas été de tout repos pour Alba. Malgré cette fin de match où les Catalans ont quasiment assuré un ticket pour le Wanda Metropolitano le 1er juin prochain, le Barca a reculé et laissé venir Liverpool. Un peu trop peut-être. Résultat, les assauts des hommes de Klopp se faisaient de plus en plus insistants et l'arrière-garde barcelonaise souffrait. Et c'est alors tout logiquement qu'Alba, lui aussi, disparaissait peu à peu. Moins entreprenant offensivement, sans possibilité évidente de s'associer avec ses attaquants, le gaucher, plus en retrait, éprouvait quelques difficultés à contenir Salah et consorts sur son couloir. Mais comme ses coéquipiers, il a su faire le dos rond et attendre le bon moment pour planter les derniers espoirs de Liverpool.

Lire aussi : Le réalisme du Barça a anéanti la défense des Reds

Quelques minutes après le but 2-0 de Messi (75e), Alba retrouvait des couleurs. Plus avenant, l'Espagnol retrouvait ses jambes et offrait quelques solutions à ses coéquipiers. Sur une contre-attaque rondement menée, alors que Liverpool voyait son bloc s'étirer de manière inquiétante et peinait à bien sécuriser sa largeur (mais aussi sa profondeur), Alba, noté 7 par FF, envoyait un superbe centre à ras de terre dans la surface, mais celui-ci était renvoyé par l'arrière-garde anglaise (79e). Largement suffisant pour balayer une équipe de Liverpool bien volontaire, mais qui n'aura pas su gérer ses temps faibles. Les quelques critiques sur la qualité de centre et les quelques imprécisions techniques d'Alba sont nombreuses, et ce depuis quelques années. Peut-être méritées, parfois. Pour autant, son activité et sa complémentarité avec Messi en font un joueur primordial dans l'animation barcelonaise. Dans ce contexte, il sera difficile de trouver plus efficace. Et Alba l'a encore prouvé dans cette première manche des demi-finales.
Mehdi Arhab
Réagissez à cet article
500 caractères max
sendi30000 5 mai à 14:04

les anglais sont tombés dans le piège du Barça ...les Catalans ont laissé les Reds prendre l'initiative pour les attendre au tournant ...

ADS :