09.05.2019, Stamford Bridge, London, ENG, UEFA EL, FC Chelsea vs Eintracht Frankfurt, Halbfinale, Rückspiel, im Bild v. l. Eden Hazard (FC Chelsea, #10) feiert seinen Siegtreffer // during the UEFA Europa League semifinal 2nd leg match between FC Chelsea and Eintracht Frankfurt at the Stamford Bridge in London, Great Britain on 2019/05/09. EXPA Pictures © 2019, PhotoCredit: EXPA/ Eibner-Pressefoto/ BEC  *****ATTENTION - OUT of GER***** (BEC/EXPA/PRESSE SPORTS/PRESSE SPORTS)
Ligue Europa - Finale

«Je pense que c'est l'un des trois, si ce n'est le joueur le plus talentueux de notre histoire» : Eden Hazard, mythe Blue

Auteur d'une saison extraordinaire d'un point de vue individuel, Eden Hazard devrait hisser les voiles cet été. Sept ans après son arrivée, le Belge, véritable légende de Chelsea, a l'occasion de parachever son idylle avec les Blues en remportant une nouvelle Ligue Europa. Et de rendre fier ses aficionados.

Les histoires d'amour finissent souvent mal. Celle-ci, pourtant, pourrait se clore de la plus belle des manières. Après sept années à fouler les prés de Premier League et à faire chavirer de bonheur Stamford Bridge, Eden Hazard devrait s'envoler vers de nouveaux cieux. Mais avant cela, l'ancien Lillois tentera d'offrir un dernier présent aux siens : l'Europa League, et ce face à Arsenal, le voisin. Devenu depuis quelques années l'un des tout meilleurs joueurs du monde, le Belge a vu son armoire à trophées se remplir de manière significative depuis son arrivée chez les Blues. Deux titres de champion d'Angleterre, une Coupe d'Angleterre, une Coupe de la Ligue et une Ligue Europa, en 2013, déjà. Et si l'exercice 2018-2019 de Chelsea a été laborieux et irrégulier, Eden Hazard, lui, n'a peut-être jamais été aussi fort. Et avec ses seize pions et quinze galettes en Championnat, le Diable Rouge a marqué de son sceau le football anglais. Mais surtout ses fans.

Progression de tous les instants

Au sortir d'une Coupe du monde réussie avec sa sélection, Eden Hazard reprenait ses bonnes vieilles habitudes et menait Chelsea vers les sommets du classement. À la lutte avec Manchester City et Liverpool en début de saison, les Londoniens s'en étaient souvent remis à leur joyau pour faire la différence. Lors des huit premiers matches de la saison en Championnat, le Belge avait déjà fait trembler les filets à sept reprises - claquant notamment un triplé face à Cardiff -, et avait délivré trois offrandes. Un bilan statistique énorme, dans la lignée de son pouvoir créatif sur l'animation du jeu de la bande à Maurizio Sarri. «Depuis la Coupe du monde, il a compris qu'il était l'unique leader offensif de l'équipe et il a encore progressé, assure Leo, fan inconditionnel des Blues. Son influence est plus qu'énorme, sans lui, je pense sincèrement qu'on est au bord du top six». Dans un collectif monotone, parfois sans idée, Eden Hazard a longtemps fait illusion. «Il a eu une énorme influence sur l'équipe et les résultats. Sans Eden Hazard, notre saison n'aurait pas été la même», explique Raida, supporter acharné de Chelsea et gestionnaire d'un compte Twitter traitant de l'actualité des Blues.

S'il avait été le grand bonhomme des titres glanés en Premier League en 2015, avec José Mourinho, et en 2017, avec Antonio Conte, Eden Hazard a vu son emprise sur le jeu des siens croître. Encore et encore. « Déjà, l'an dernier, il avait une grosse influence sur notre jeu, soutient Leo. Si on décroche l'Europa League, le discours sera tout autre. Mais actuellement, c'est sûrement la saison avec le moins d'accomplissements depuis qu'il est chez nous et pourtant, c'est sans aucun doute celle où il a été le plus fort». Fort, au point d'être élu joueur de la saison en Premier League au terme d'une vaste consultation des supporters. Mais pas par ses pairs, qui ont préféré sacrer Virgil Van Dijk. «Je ne pense pas que ce soit une honte d'élire Van Dijk, loin de là, concède Leo. Mais pour moi, c'est indéniable qu'il aurait pu le lui revenir. On termine sur le podium derrière les deux mastodontes et c'est entièrement grâce à lui». Un avis partagé par Raida. «Pour moi, en tant que fan de Chelsea, il aurait mérité d'être élu. Surtout quand on voit l'importance qu'il a eu cette saison. L'une de ses meilleures en carrière. Malheureusement, notre saison moyenne a fait qu'il n'a pas été élu».

Icône absolue

Alors que le mariage entre Maurizio Sarri et Chelsea n'a pas vraiment convaincu, l'Italien a tout de même réussi à tirer profit du talent de son bijou. «Sarri l'a utilisé comme il le fallait, dans sa position favorite, et a su l'aider à être plus décisif», affirme Raida. Leo, pas franchement satisfait de l'approche de l'ancien coach des Partenopei sur le banc des Blues, abonde malgré tout dans le même sens que son camarade. «Si on reproche beaucoup de choses à Sarri cette année et ce, à juste titre, je pense quand même qu'il utilise Eden Hazard correctement malgré le semblant d'animation offensive. En début de saison, il disait qu'il était capable de mettre 30 ou 40 buts par saison et je pense que oui, c'est un joueur de cette trempe. Mais c'était trop pauvre offensivement pour arriver à ces chiffres, même s'il a tout de même atteint son record de buts avec nous cette saison».

Avec un bilan statistique remarquable et remarqué - faisant de lui le meilleur passeur des cinq grands Championnats notamment -, Eden Hazard continue de marquer un peu plus l'histoire de Chelsea. Et ce mercredi, pour ce qui sera sans doute sa dernière sous la tunique des Blues, le Belge pourrait remporter une nouvelle Ligue Europa. De quoi lui conférer, peut-être, une place de choix aux côtés de Didier Drogba et consorts. «Il a peut-être été un peu en deçà de ce qu'il fait d'habitude par moments, regrette Raida. Mais peut-être qu'il garde le meilleur pour la fin. C'est un peu compliqué de positionner Hazard parmi toutes les légendes du club. Pour certains, il l'est, pas pour d'autres. De mon point de vue, c'est sûr qu'il restera à jamais dans l'histoire du club pour ce qu'il a fait et donné». Et pourtant, Eden Hazard, malgré ses nombreux succès à Londres, n'a pas été épargné par les critiques. «En Europe cette saison, il a toujours été très bon, même s'il n'a pas toujours joué, vu qu'on rencontrait des adversaires d'un moins bon niveau, souligne Leo. Je trouve les critiques le concernant risibles, notamment sur les gros matches. Alors s'il est critiqué pour ses prestations en Europa League ... Je pense que c'est l'un des trois, si ce n'est le joueur le plus talentueux de notre histoire et qu'il est indéniablement un des quatre-cinq meilleurs joueurs de notre histoire. Mis à part Cech, Terry, Lampard et Drogba, je ne vois personne être au-dessus de lui». Rien que ça.
Dans l'incapacité de recruter cet été, Chelsea aura bien du mal à pallier le départ de sa star. Parce que, oui, un tel joueur est difficilement remplaçable. « S'il part, ça risque d'être compliqué. On a bien vu son importance cette saison. Il faudra essayer de le remplacer du mieux possible, par un ou plusieurs éléments», fait savoir, non sans inquiétude, Raida. Et cette hantise ne frappe pas que ce dernier. «Je fais des cauchemars de son départ, c'est impossible de le remplacer par quelqu'un de meilleur», déplore quant à lui Leo. C'est dans ce contexte qu'Eden Hazard tentera, une dernière fois, d'enchanter tout son monde. Afin d'acquérir, une fois pour toute, un statut de légende absolue.
Mehdi Arhab
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :