sarr (ismaila) (E.Garnier/L'Equipe)
Ligue Europa

Ismaïla Sarr et Wissam Ben Yedder guident l'équipe type de FF après la 6e journée de Ligue Europa

Voici notre équipe type de la 6e et dernière journée de Ligue Europa. Le onze est bâti autour d'un 4-4-2.

Gardien

Une demi-douzaine de parades de haut vol, en particulier devant Cutrone et Higuain, pour José Sà, gardien d'un Olympiakos qui, en s'imposant 3-1 face au Milan, lui subtilise la deuxième place du groupe F et se qualifie pour les seizièmes de finale.

Défenseurs

Très actif face à Astana (2-0) dans un duel décisif pour la qualification, Hamari Traoré (Rennes) a été un grand animateur de son couloir et prompt à tenter sa chance au tir. On lui doit aussi la passe à Ismaïla Sarr sur l'action du penalty du 1-0. Solide et impliqué, Valentin Roberge (Apollon Limassol) a contrôlé aisément les offensives de l'OM et notamment un Lucas Ocampos très nerveux. Et le club chypriote de boucler sur un beau succès au Vélodrome (3-1) une phase de poule fort positive (7 points en 6 matches, soit six de plus que Marseille !). Aux côtés des deux anciens Rémois, Alvaro (Villarreal) s'est comporté en patron d'une défense qui a mis sous l'éteignoir Luiz Adriano et Zé Luis dans une rencontre remportée (2-0) à domicile par le sous-marin jaune face au Spartak Moscou. Mention spéciale, enfin, à Birger Meling (Rosenborg). L'accélération du latéral norvégien sur le côté gauche, dans la surface de Leipzig, était splendide, comme son centre pour la tête de Reginuissen, autre défenseur (central, celui-là), sur l'égalisation de Rosenborg (1-1).

Milieux

Intenable Marios Stylianou (Apollon Limassol) au Vélodrome ! Il a souvent semé la panique par ses accélérations,  comme à l'occasion du deuxième but de l'Apollon, où il dépose Luiz Gustavo puis Caleta-Car avant de centrer pour Maglica. Excellent techniquement, il a inscrit le but du 3-1 d'une belle demi-volée du droit dans la lucarne. Dominik Kohr (Bayer Leverkusen) a été le grand bonhomme du match face à l'AEK Larnaca (5-1), posant directement sa patte sur les trois premiers buts allemands. Sur le 1-1, il effectue un double une-deux avec Thelin puis marque d'un plat du pied droit ; sur le 2-1, c'est lui qui obtient le penalty transformé par Alario ; Kohr réalise le but du 3-1 d'une tête piquée sur un corner de Bailey. Alejandro Pozuelo, le maître à jouer d'un Genk qui garde la première place du groupe I en disposant facilement (4-0) des Norvégiens de Sarpsborg, a été impressionnant techniquement sur le but de Paintsil, celui du 2-0, où il se balade au milieu des adversaires avant d'offrir un caviar à son coéquipier. Le but suivant, inscrit par Bergue, est consécutif à l'un de ses corners. Déchaîné face à Astana, Ismaïla Sarr a multiplié les accélérations et les passes bien calibrés. Et surtout, il a pesé sur le résultat. C'est lui a procuré le penalty du 1-0 et a ouvert le score en reprenant la frappe de Bourigeaud repoussée par le montant. C'est toujours lui qui a doublé la mise d'une superbe frappe du droit de 20 mètre se logeant sous la transversale.
Wissam Ben Yedder, de plus en plus haut dans l'histoire européenne du FC Séville. (Reuters)
Wissam Ben Yedder, de plus en plus haut dans l'histoire européenne du FC Séville. (Reuters)

Attaquants

Mijat Gacinovic (Eintracht Francfort) a inscrit le premier but de Francfort sur le terrain de la Lazio de fort belle manière (accélération plein axe avec deux joueurs écartés et frappe du droit dans la lucarne à la sortie de son dernier dribble), puis offert à Haller le second avec grande classe (une passe au millimètre entre les défenseurs laziali). Vainqueur 2-1 à l'Olimpico, l'Eintracht boucle la phase de groupes par un six sur six impressionnant. Wissam Ben Yedder (FC Séville) a lui inscrit deux buts typiques d'avant-centre au cours du 3-0 infligé par les Andalous à Krasnodar. Sur le premier but des pensionnaires du Sanchez Pizjuan, il profite d'une passe en retrait de Kaboré pour déborder son vis-à-vis en pivotant puis frapper du gauche dans la foulée. Son deuxième but le voit déborder Fjoluson sur une longue ouverture de Sergi Gomez. Le Français pointe désormais à 13 buts en 23 matches officiels cette saison et rejoint Luis Fabiano à la troisième place des meilleurs buteurs du FC Séville en compétitions internationales : avec 18 réalisations, il en compte deux de moins que Kévin Gameiro et dix de moins que le recordman Frédéric Kanouté.
Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max