Alfred Gomis va manquer à Dijon. (J. Prévost/L'Équipe)
Ligue 1 - Dijon

Dijon : rupture du ligament postérieur confirmée pour Alfred Gomis

Sorti sur blessure contre Nantes, Alfred Gomis souffre bien d'une rupture du ligament postérieur du genou droit. Le gardien dijonnais sera indisponible, a priori, entre deux et trois mois.

Sorti sur blessure à la mi-temps du match contre Nantes samedi (3-3), Alfred Gomis souffre bien d'une rupture du ligament postérieur du genou droit. Le diagnostic a été confirmé par une IRM passée par le gardien ce lundi midi.
Les croisés pour Gomis
Touché dans un choc avec Moses Simon lors de l'égalisation à 1-1 (20e), le portier avait malgré tout pu tenir sa place jusqu'à la pause. Le coup est rude pour Dijon, Gomis ayant contribué au redressement du club bourguignon (17e) avec six clean sheets.

De retour d'ici la fin de saison ?

Cette rupture, moins grave que celle du ligament antérieure, ne nécessite pas d'opération et le gardien sera, sauf complication, indisponible entre deux et trois mois. Durant cette période, il devra s'atteler à des séances de renforcement musculaire, tandis que la cicatrisation se fera de manière naturelle.
S'il parvenait à tenir ces délais, l'international sénégalais pourrait faire son retour dans le but du DFCO d'ici à la fin de saison. En attendant, c'est Alex Runarsson, que Gomis avait supplanté dans la hiérarchie, qui gardera le but de Dijon. Le club ne cherchera, a priori, pas de joker médical.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Fr4ncky 10 févr. à 17:58

Avec Runarsson c'est suffisant pour Dijon, pas besoin de joker médical.

ADS :