(L'Equipe)
Youth League

Caqueret, Baro, Brown... Les dix pépites de la saison de Youth League

À leur échelle, ils ont animé la scène européenne et montré aux yeux du monde tout leur talent. FF vous propose les dix pépites de Youth League, avec un panel large et un joueur maximum par club.

Romario Baro (FC Porto)

Il n'y a qu'à regarder les chiffres pour comprendre toute l'importance du jeune milieu portugais de 19 ans. En Youth League, cette saison, le natif de Guinée-Bissau a joué huit rencontres. Pour un bilan de cinq buts et trois passes décisives. Naviguant entre des postes de buteur, de relayeur ou de milieu offensif, fait assez rare pour un gamin déjà proche du niveau professionnel, Romario Baro est également capitaine des U19 de la Seleçao portugaise. Candidat crédible au titre de meilleur joueur de Youth League, celui qui fut formé au Sporting jusqu'à ses 15 ans a aussi vu son contrat se prolonger jusqu'en 2023...avec une clause libératoire à 40 millions d'euros. Selon la presse portugaise, les grands d'Europe, avec entre autres la Juve, sont déjà partis aux renseignements.

David Otto (Hoffenheim)

Avec son mètre 85, ses 20 ans et ses trois apparitions en Bundesliga - pour trois victoires -, David Otto est l'un des plus expérimentés de la compétition. L'un des plus prometteurs, aussi. Attaquant de pointe, il a réussi à convaincre l'entraîneur de Hoffenheim Julian Nagelsmann de l'intégrer régulièrement en équipe première, tandis que ses prestations en Youth League ont permis aux siens d'atteindre le dernier carré. Il compte deux buts et trois assists en sept rencontres. Des stats convenables, à l'instar de celles qu'il entretient en règle générale. Avec les U19 de Hoffenheim, c'est 42 buts et 25 passes décisives en 59 matches.

Charlie Brown (Chelsea)

Formé à Ipswich avant de rejoindre Chelsea juste avant ses 18 ans, Charlie Brown est une machine à scorer. Meilleur buteur de cette Ligue des champions version junior, avec 11 réalisations en sept matches (!!!), il s'est imposé comme l'un des joueurs les plus prometteurs du centre de formation de Chelsea aux côtés de Callum Hudson-Odoi, Ethan Ampadu et autres Tammy Abraham. Quant à Brown, il avait entre autres écoeuré les jeunes pousses de l'AS Monaco grâce à un doublé qui qualifiait les siens pour les huitièmes.

Anssumane Fati (FC Barcelone)

Petite bombe sur l'aile gauche du Barça, Anssumane Fati détonne et surprend tout le monde. Rapide, véloce, technique, il a inscrit 2 buts et offert 3 cadeaux décisifs à ses partenaires en Youth League. Et même si son jeu est encore à peaufiner pour en faire un joueur complet, Fati s'est imposé comme un des éléments phares de la Masia. À tout juste 16 ans, il est indiscutable chez les U19. C'est dire. Les jeunes joueurs de l'Olympique Lyonnais ne diront pas le contraire. Fati avait permis au Barça de se qualifier (3-2) face aux Français avec un but et une passe décisive.

Maxence Caqueret (Olympique Lyonnais)

Il est la grande promesse du centre de formation de Lyon à son poste. Brillant capitaine des U19, Maxence Caqueret s'est fait un nom à force de passes lasers, de dribbles et d'élégance. Son heure ne devrait plus trop tarder avec l'équipe première. Son toucher de balle soyeux et sa vision de jeu ont convaincu tous les fans de l'Olympique Lyonnais, même si son petit gabarit peut être le dernier frein avant l'envol chez les pros. Milieu reculé, lanceur d'actions et organisateur délicieux, Caqueret devrait voir son avenir proche se dessiner à l'étage supérieur.

Antonio Marin (Dinamo Zagreb)

Deux buts et deux passes décisives pour Antonio Marin cette saison en Youth League. Mais surtout une impression que tout va plus vite pour le Dinamo Zagreb en sa présence, comme pour la Croatie U19, avec qui il porte le numéro 10 et a déjà marqué quatre buts. À 18 ans, celui qui a vu le jour en 2001 a déjà participé à cinq matches de première division. «Une star du football croate en train de naître», titrait par exemple le média Croatia Week à son propos, preuve que le pays vice champion du monde compte beaucoup sur son poulain à l'avenir.

Casper Tengstedt (FC Midtjylland)

La surprenante équipe de Midtjylland a atteint les quarts de finale de Youth League, avant une défaite face à l'excellent Porto de Romario Baro. Et la formation du club danois est florissante, avec, en ligne de mire, l'éclosion du jeune Casper Tengstedt. Six buts en sept matches pour cet attaquant polyvalent, et le statut de future star du football nordique. Ses performances remarquées l'ont mené jusqu'aux catégories de jeune de l'équipe nationale du Danemark, et il aura encore tout le temps de grandir et de s'affirmer. Assurément à suivre.

Mason Greenwood (Manchester United)

Les supporters du Paris Saint-Germain se souviendront encore longtemps de son nom. Rentré en jeu lors de l'exploit de Manchester United au Parc des Princes en Ligue des champions - avec un flocage du PSG pour l'anecdote -, Greenwood a aussi disputé deux rencontres de Premier League. À 17 ans, il est l'homme fort de l'académie de Manchester. Preuves de son grand talent : en Youth League, il a mis 5 buts en 5 matches ; en Premier League U18, 15 buts en 13 matches... Les catégories de jeunes seront bientôt presque trop petites pour son talent.

Adil Aouchiche (Paris Saint-Germain)

Avec Timothé Pembele et Nianzou Kouassi, il fait partie des trois Parisiens convoqués pour participer à l'Euro U17 avec les Bleus. Et à 16 ans, ses performances aux côtés de coach Motta n'ont pas fini de faire parler. Milieu relayeur mais surtout créateur, il n'a pu permettre au PSG de passer les barrages post-groupes de la Youth League, mais la jeune équipe parisienne n'aurait pas le même visage sans Aouchiche sur le terrain. Formé à Mitry-Mory puis Tremblay, il pourrait cependant quitter la capitale, selon les derniers échos, alors qu'il n'a pas encore signé pro... - A.B.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :