jardim (leonardo) *** Local Caption *** 22/04/2015 Football Ligue des Champions Monaco Stade Louis II MONACO / JUVENTUS Photo: Alain MOUNIC (A.Mounic/L'Equipe)
Ligue 1 - Monaco

AS Monaco : le bilan de Leonardo Jardim en statistiques

En quatre saisons pleines, l'entraîneur portugais peut se targuer d'un bilan impressionnant : quatre podiums dont un titre de Ligue 1, ainsi qu'une demi-finale de Ligue des champions. Le tout avec un effectif jeune et bousculé par les ventes.

Empiler les chiffres ne permet pas de comprendre dans son entièreté l'héritage d'un entraîneur. Cela ne tient pas compte de la stratégie financière du club - particulièrement importante dans la situation de Jardim -, ou des réussites au niveau de la formation, par exemple. Mais c'est au moins suffisant pour évaluer, du moins dans ce cas, les succès et l'évolution d'un club. Parmi ceux-là, le premier chiffre scruté est forcément celui du nombre de victoires : sur 234 matches toutes compétitions confondues, le Monaco de Jardim en a remporté 128, soit 54,7% de réussite. Pour 51 nuls, et 55 défaites. Ce qui donne 1,86 point par match.

Un titre à 95 points

Lorsqu'il débarque en Ligue 1, Monaco vient de terminer sur la deuxième place du podium sous les ordres de Ranieri. Le nouvel arrivant n'est alors pas aidé par le départ de James Rodriguez, accessoirement meilleur passeur du Championnat la saison précédente, vers le Real Madrid. Après deux saisons en bronze - troisième avec 71 points en 2014/2015 puis avec 65 points l'année suivante -, la bande à Jardim arrache le titre au PSG. Le premier titre de champion depuis dix-sept ans. L'éclosion des jeunes, comme Kylian Mbappé, Bernardo Silva ou Thomas Lemar, est aussi le fruit de son travail. Cette saison-là, l'ASM inscrit la bagatelle de 107 buts, soit le troisième meilleur total sur une saison de première division après le RC Paris (118) et Reims (109)... en 1959-1960.

Une demi-finale de C1 face à la Juventus

Le bilan comptable de Jardim est, logiquement, moins convaincant en Ligue des champions. Sur l'ensemble, le Portugais paye les moins bons résultats de la saison passée en C1. Avec quatre défaites et deux nuls en phase de groupe, face à Leipzig, Porto et Besiktas, et donc seulement deux petits points, l'ASM a fait pâle figure. Mais le principal accomplissement de Jardim en Europe, c'est surtout le parcours de son équipe lors de la saison 2016/2017. Monaco atteint alors le dernier carré de C1 pour la toute première fois depuis la finale perdue de 2004. Sur cette édition, une statistique est assez intéressante à étudier : celle des tentatives de but, recensées par l'UEFA. Voici les huit équipes les plus tournées vers l'offensive, ce qui ne veut pas dire qu'elles sont les plus dangereuses ou efficaces, de cette édition 2016/2017. Monaco a tenté de marquer à 147 reprises - avec autant de tirs cadrés que de non cadrés -, ce qui semble être plus que le PSG (125) ou Barcelone (124), mais en davantage de rencontres. Logiquement, l'équipe de Jardim se retrouve donc avec moins de tentatives par match (12,25) et a besoin en moyenne de 6,68 tentatives pour marquer. C'est donc mieux que la Juventus, l'Atletico, mais moins bien que Dortmund, particulièrement efficace dans la finition. À ce petit jeu, Kylian Mbappé est l'un des meilleurs exemples de cette équipe : sur dix tirs qui n'ont pas été détournés par un défenseur, huit étaient cadrés, et six ont terminé dans le but. À l'image de cette équipe mise en place par Jardim : efficace, rapide et dangereuse.
Cindy Jaury

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max