giresse (alain) (S. Lavoue/L'Equipe)
Ligue Europa - Finale

Alain Giresse : «La blessure de Payet a déstabilisé l'équipe»

Joueur de l'OM entre 1986 et 1988, Alain Giresse est revenu pour FF sur la finale perdue de l'OM face à l'Atlético ce mercredi.

«Cette défaite est lourde, mais sur l'ensemble de la rencontre on retrouve une forme de logique. Si Marseille est bien rentré dans le match, on a vu ensuite que l'Atlético était une équipe difficile à manier et les faits de jeu ont encore renforcé les difficultés de l'OM, ce qui contrastait avec la facilité qui se dégageait ensuite pour les Madrilènes. C'est aussi la différence entre une grosse équipe expérimentée qui ne prend pas beaucoup de buts et qui évolue dans un grand Championnat et une autre qui est encore trop tendre et jeune à ce niveau-là.

Cette défaite est une addition de plusieurs choses. Elle se joue sur des détails qui ont leur importance. On a pu le constater avec ces faits de jeu : l'occasion ratée de Germain, le premier but de l'Atlético suite à une erreur de la défense, la blessure de Payet. Cette blessure a déstabilisé l'équipe car ensuite, la mainmise de l'Atlético était de plus en plus réelle sur la rencontre. Après le deuxième but, la différence était faite et c'était très compliqué de revenir. Tous ces événements font basculer cette finale. Il faut que tout soit réuni pour que le résultat ou la performance soit en votre faveur.

Lire aussi : Dassier : «J'ai la rage»
«Florian Thauvin a beaucoup donné cette saison, et aujourd'hui on sent qu'il a un coup de moins bien»
On a remarqué aussi que l'OM n'a pas un joueur dans ses rangs de la dimension d'Antoine Griezmann. Un joueur qui est capable de faire la différence à n'importe quel moment. Le talent apporte évidemment la contribution à une équipe. L'Atlético avait un joueur de classe mondiale et ça leur permet de gagner cette finale. Florian Thauvin a beaucoup donné cette saison, et aujourd'hui on sent qu'il a un coup de moins bien. Cela arrive au mauvais moment pour lui, par rapport à la liste de Didier Deschamps. Ce n'est pas son talent qui est en cause mais le fait qu'il est un peu au bout du rouleau, au vu de l'énorme saison qu'il vient de réaliser.

Cette finale perdue ne doit surtout pas remettre en cause les performances de l'OM et les émotions de cette fin de saison. Ils ont encore ce match samedi contre Amiens, ils peuvent toujours aller chercher cette place en Ligue des champions. C'est une saison tout de même bien accomplie. Personne ne les attendait à ce niveau et il ne faut pas détruire tout ce qu'ils ont fait. Les Marseillais doivent se servir de cela pour s'améliorer, se solidifier, pour prendre encore de la dimension».
Joffrey Pointlane 
Réagissez à cet article
500 caractères max