lala (kenny) (A.Mounic/L'Equipe)
à lire dans FF

A lire cette semaine dans France Football : Mangani, Santini, Lala, Thomasson... Ligue 1, les sous-cotés à la relance

Ils ne font pas les gros titres, ne se signalent pas par des exploits retentissants et ne défrayent pas l'actualité des transferts. Et pourtant, ils font le bonheur de leurs clubs et de leurs entraîneurs. FF, en kiosque ce mardi, a composé l'équipe type de ces joueurs méconnus mais méritants. En voici un.

Kenny Lala, déjà un tube à la Meinau

L'initiative vient des supporters strasbourgeois, devenus dingues de leur latéral droit. L'idée ? Interpeller Didier Deschamps via Twitter pour l'installer en équipe de France avant la Coupe du monde en Russie. «Le joueur est exceptionnel depuis le début de saison ! Il faut donc lancer le mouvement Kenny Lala en équipe de France #Lala2018.» Ou encore : «Bonjour @equipedefrance si vous cherchez un défenseur latéral, regardez du côté du @RCSA y a kenny lala qui fout le feu à la @Ligue1Conforama

Après s'être gentiment moqués de son nom avec des références aux Teletubbies («Lala, Po, Dipsy et Tinky-Winky») ou au film oscarisé La La Land, juste après sa signature l'été dernier, les supporters alsaciens ont vite arrêté les vannes, impressionnés par les performances de leur défenseur. «C'est un garçon sérieux, a expliqué son coach, Thierry Laurey. Un garçon tourné vers l'avant. Il faudrait que quelques-uns suivent son exemple.» Ancien coursier et vendeur de prêt-à-porter, Lala, vingt-cinq ans, fan du PSG et de Sergio Ramos, avait déjà tapé dans l'œil de son ancien coach à Lens, Alain Casanova, la saison dernière. «Pour moi, il peut aller très haut, ce qu'il fait reste un minimum, assure ce dernier. Il n'a que vingt-cinq ans et encore dix bonnes années devant lui. Il peut aller très loin.» Jusqu'en équipe de France ?
Olivier Bossard 

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max